Oman & Dubaï

Love

Dix jours à Oman : mes impressions

 Oman est aujourd’hui le deuxième pays que j’ai eu la chance de visiter au Moyen Orient, après la Jordanie. Situé au Sud de la Péninsule d’Arabie, le sultanat s’est particulièrement développé et ouvert au reste du monde sous le règne du sultan actuel, Qabus ibn Saïd, au pouvoir depuis 1970. Pour la petite histoire, c’est après avoir renversé son père que Qabus décida de mettre en place toute une série de politiques pour moderniser le pays: constructions de nouvelles routes, ouvertures d’écoles, adhésion à l’ONU et à l’OMC et surtout concession du droit de vote aux femmes (en 1995…). Même si le pays est essentiellement dépendant de l’exploitation de ses ressources naturelles(en particulier le pétrole), les résultats sont là: nous nous sommes de plus en plus nombreux à visiter Oman. Pour la diversité et l’originalité de ses paysages: à la fois rocheux, désertiques et aqueux. Pour sa richesse culturelle, son atmosphère… mais surtout la multitude d’activités pouvant séduire les plus sportifs d’entre nous comme les amoureux de la nature ou d’histoire.Bienvenue à Oman!
IMG_4949
Entrée de Wadi Bani Khalid, Oman
money

Budget

Un voyage à Oman, comme dans la majorité des pays du Moyen Orient, coûte assez cher. Si vous pouvez déjeuner ou dîner pour des prix plutôt corrects (entre 5 et 10 € par personne), les prix des hôtels sont quant à eux chers (surtout au vue de la qualité des prestations). Enfin, impossible de se déplacer sans voiture, ce qui rajoute une note de 500€ à la fin de vos vacances!
Pour le taux de conversion, retenez que 1€=0,44 rial omanais!

 

logo 10Ce qu’il faut prévoir

  • Impossible de venir à Oman sans l’obtention d’un visa. Pour cela, vous pouvez faire directement votre demande en ligne sur ce site (ici) – maximum 72h avant votre arrivée – ou le prendre à l’aéroport. Pour un séjour de moins de 10 jours, le visa vous coûtera 5 OMR (12€).
  • Une location de voiture. Les transports en commun sont malheureusement encore peu développés au sultanat d’Oman et les distances entre les villes et autres sites touristiques souvent longues. Le meilleur moyen pour visiter le pays est donc de louer une voiture. Pour cela, vous pouvez faire votre demande directement en ligne avant votre arrivée (notamment sur le site de RentalCars ici) ou louer une voiture à l’aéroport. Comptez environ 500€ la semaine (assurance comprise). Pour information, nous avons roulé environ 1500km en 10 jours.
  • Une carte SIM. Pour pouvoir rouler sans problème, n’oubliez pas le GPS. Je vous conseille donc d’acheter une carte SIM à Mascate (vous n’aurez pas de difficulté à trouver une petite boutique de téléphonie). Comptez entre 10 et 20€ pour la carte.
    Petit conseil 1: préférez Waze à Google Maps (qui nous aura joué plus d’un tour!)
    Petit conseil 2: certains endroits touristiques peuvent vite se remplir et trouver un logement pour la nuit devient alors un vrai casse-tête. Avoir une carte SIM permet donc de passer rapidement un coup de téléphone aux hôtels plutôt que de passer par Booking où les réservations sont souvent complètes.
  • Une tente! Si vous souhaitez dormir à la belle étoile, n’hésitez pas à glisser une tente dans vos bagages ou à l’acheter sur place!
  • Enfin, les essentiels: un bon guide du routard (je vous déconseille fortement le Lonely Planet qui n’est absolument pas à jour), une bonne paire de chaussures de randonnée, de la crème solaire et surtout de l’eau dans le coffre!

cropped-balon-3.png

Un court week-end à Dubaï

C’est en prenant mes billets d’avion pour le sultanat d’Oman que l’idée d’un petit stop over à Dubaï m’est venu! En effet, Dubaï est situé à moins d’une heure de vol de Mascate, capitale d’Oman. Un week-end suffit pour visiter la ville (comptez une journée de plus si vous souhaitez visiter Abu Dabi – déjà prévu pour un prochain arrêt dans la région).Dubaï est, à l’image de ce que l’on peut voir dans les médias, la ville de la démesure. Il suffit d’aller dans le Dubaï Mall (plus grand centre commercial des Emirats Arabes Unis avec une surface de 800 000m² carré) pour s’en rendre compte. Avec plus de 1200 boutiques, on y trouve également un aquarium géant rempli de requins, le squelette d’un dinosaure vieux de plusieurs centaines de milliers d’années et une fashion avenue… Rien que ça!
IMG_4507
La Marina de nuit, Dubaï
En sortant du Mall, ne manquez pas la Burj Khalifa, la plus grande tour du monde construite par le bien connu promoteur immobilier, Emaar (830m² carré de haut, ça donne le vertige mais surtout réalisée en seulement 5 ans!). Pour ceux qui le souhaitent, la Burj Khalifa offre une plateforme d’observation (au 124ème étage) pour admirer la vue sur la Marina, le cœur même du nouveau Dubaï! Le ticket d’entrée coûte autour de 50€ s’il est réservé en ligne (78€ sur place).
IMG_4514
Business District, Dubaï
En un week-end et à travers quelques balades, vous aurez largement le temps d’admirer tous les contrastes de Dubaï! D’un côté, la ville moderne avec ses hauts gratte-ciels, très nombreux et construits depuis seulement le début des années 80! De l’autre, le Burj Al Arab (cet hôtel bien connu en forme de voile de bateau) mais surtout le vieux Dubaï, ses souks et son vieux port (le Dubaï Creek) qui apportent une certaine authenticité à la ville.
IMG_4500
Burj Al Arab, Dubaï
IMG_4528
Le vieux Dubaï
Enfin, sachez qu’à Dubaï on paye en dirham émirien (et que 1 dirham = 0,24€).
logo 11

Mon itinéraire à Oman

Etape 1: Mascate

Ce qui m’a le plus étonné en venant à Mascate, c’est qu’on ne visite pas une ville mais plusieurs villes dans la ville! La carte du Lonely Planet m’a d’ailleurs laissée bien perplexe! Il m’est cependant apparu après plusieurs balades que l’organisation cartographique n’était pas si compliquée! Considérez Mascate comme un puzzle où chaque pièce détient sa propre ambiance, sa propre atmosphère…et le tour est joué!
  • Mutrah et sa corniche
Mutrah, la belle! Qu’il est bon de retourner à un peu plus d’authenticité après avoir visité Dubaï. Commencez votre balade par le marché aux poissons (le matin) à l’ouest de la ville et continuez votre balade tout au long de la corniche qui mène jusqu’au fort. Sur votre route, n’hésitez pas à aller faire un tour au Souk. Vous y trouverez toutes sortes d’épices, de tissus et pourrez également déguster un lemon mint, boisson sucrée pour laquelle j’ai développé un vrai coup de cœur! Mutrah offre aussi quelques bonnes adresses de restaurants, dont un très local proposant des spécialités omanaises (ce qui est étonnement assez rare dans le reste du pays). Je vous laisse l’adresse en fin d’article.
IMG_4548
Mutrah, Oman
  • Le vieux Mascate
Une petite ville pleine de charme qui est aujourd’hui considérée comme la plus petite capitale au monde. En effet, 30 minutes vous suffiront largement pour vous balader entre le palais coloré et clinquant du sultan Qaboos (interdit à la visite), la grande Mosquée et le musée Bait Al Zubair. Le grand boulevard est décoré avec élégance et entouré par de magnifiques jardins.
IMG_4563
Le palais du sultan, vieux Mascate, Oman
  • Al Bustan
Après ces visites plutôt citadines, rien de mieux que de s’arrêter et d’aller faire un tour à la plage. Nous avons jeté notre dévolu sur celle d’Al Bustan et avons admiré le coucher de soleil depuis le bar du Ritz Carlton. Adresse en fin d’article.

Etape 2: la route des forts

Impossible de venir à Oman sans commencer par une visite des forts – ils ont la même valeur que nos châteaux français. Vous y croiserez notamment de nombreux touristes omanais venus les admirer en famille!
  • Le fort de Nakhal
L’un des plus beaux forts que nous ayons eu la chance de visiter (avec celui de Bahla). Situé à une centaine de kilomètres de Mascate, on s’y perd et on y découvre de nombreuses salles, chacune dédiée à un groupe d’individus (femmes, enfants, hommes, etc…). La vue panoramique sur la palmeraie et les monts Hajar vaut largement le coup d’œil. La visite coûte moins d’1€ (ouf!)
IMG_4592
Le fort de Nakhal, Oman
IMG_4603

Le fort de Nakhal, Oman

  • Le fort de Nizwa
Ancienne capitale d’Oman, Nizwa a su profiter des politiques de modernisation (nouveaux réseaux de communication, école, hôpital) mises en place par le sultan actuel Saïd Ibn Taimour pour devenir aujourd’hui un arrêt phare pour les touristes.
On y vient essentiellement pour son fort (moins impressionnant selon moi que celui de Nakhal ou de Bahla et plus cher: prix de l’entrée à 5€ !!) et pour son souk (où vous pourrez acheter épices et poteries).
  • Le fort de Bahla
Egalement pour moi l’un des plus beaux forts d’Oman. Situé aux pieds de Djebel Akdar (environ 1h30 en voiture), il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.
IMG_4634
Le fort de Bahla, Oman
IMG_4637

Le fort de Bahla « Mais où est la chambre des parents? » – Oman

IMG_4656

Le fort de Bahla – Oman

IMG_4662

Vue depuis le fort de Bahla – Oman

Etape 3: Djebel Akhdar

Pour les fans de randonnée, rien de mieux que d’aller faire un tour à Djebel Akhdar. Il constitue le massif central des monts Hajar (chaîne de montagnes qui traverse le nord d’Oman). Le mieux est de demander à votre hôtel si des guides sont disponibles. A partir de là, différents points de vue sont accessibles dont le Diana Point (en hommage à la princesse Diana qui y était venue) qui est pour moi un des plus beaux endroits d’Oman.
IMG_4738
Diana Point – Djebel Akhdar – Oman
IMG_4734

Diana Point – Djebel Akhdar – Oman

Etape 4: le désert de Wahiba Sands – Sharqiya Sands

Ayant déjà passé plusieurs nuits dans la désert de Wadi Rum en Jordanie, nous avons décidé de visiter le désert de jour, préférant rejoindre la ville, Sur, à la tombée de la nuit. Toutefois, plusieurs camps de bédouins peuvent vous accueillir et vous proposer moultes excursions (quad, balades en chameaux, 4×4, etc…).
Pour notre part, nous sommes partis une petite journée en compagnie d’un local dans sa voiture. L’entrée du désert est facilement accessible avec les voitures de location mais rouler dans les dunes demande un peu de pratique!
Le désert de Wahiba Sands est très différent de ce que nous avons pu voir, notamment en Jordanie. Le sable est moins rouge et d’une finesse assez extraordinaire. Il n’y absolument aucune roche. Juste une multitude de dunes, de formes très différentes façonnées par les tempêtes. Les jeux d’ombres et de lumières sont superbes, surtout en fin de journée quand le soleil se couche.
IMG_4878
Wahiba Sands – Oman
IMG_4843
Wahiba Sands – Oman
IMG_4815
Wahiba Sands – Oman

Etape 5: les Wadis!

Pour finir votre voyage en beauté, rien de mieux que d’aller faire un tour dans les Wadis! Nous en avons visité deux!
  • Wadi Shab
Le plus beau des Wadis! En arrivant sur le parking, il vous faudra prendre une petite barque à moteur qui vous emmènera de l’autre côté de la berge pour quelques rials. A partir de là 45 minutes / 1 heure de marche vous seront nécessaires pour rejoindre les Wadis. La balade est vraiment sublime entourée de roches, de palmiers, et de sources aux couleurs turquoises.
IMG_5001
Wadi Shabs – Oman
IMG_5040
Wadi Shabs – Oman
  • Wadi Bani Khalid
Le plus petit des deux Wadis. Une fois votre voiture garée, il vous faudra marcher environ 15 minutes avant de plonger dans votre Wadi et de vous faire manger vos petites peaux mortes par les poissons!
Nous avons eu beaucoup de chance car il y avait très peu de touristes à ce moment-là. Sachez néanmoins que le port d’un T-shirt et d’un pantalon est normalement obligatoire pour les femmes. L’accès est gratuit!
IMG_4910
Wadi Bani Khalid, Oman
logo 13

Mes bonnes adresses

hotel

Où dormir?

/!\ A noter: attention aux prix des hôtels affichés sur les sites internet. Il faut la plupart du temps rajouter 10/20% de taxes supplémentaires.
Dubai – Canal Central Hotel – 5* – 100€ / la nuit
Superbe hôtel situé au cœur du business district. Les chambres sont spacieuses et modernes (lit utra king size super confortable) avec de grandes salles de bain (et baignoires)! Les petits déjeuners sont vraiment copieux et délicieux: un large choix de plats européens et orientaux vous seront proposés! Le dernier petit plus: la piscine avec une vue superbe sur le business district et la Burj Khalifa.
IMG_4513
Canal Central Hotel – Dubaï
Mascate – Centara Muscat Hotel Oman – 80€ / la nuit
Situé en périphérie de Mascate (à une quinzaine de minutes de l’aéroport), cet hôtel est tout confort: piscine en rooftop, petits déjeuners copieux et très bons, chambre spacieuse et propre. Le personnel est au petit soin et surtout c’est calme!
A noter également: si vous souhaitez acheter une carte SIM, sachez qu’il y a une petite boutique juste en face de l’hôtel.
Djebel Akdar – Alila Jabal Akhdar
Un magnifique hôtel créé par un architecte ayant eu l’ingéniosité de réutiliser les pierres de la région. Le rendu est juste incroyable. Les chambres donnent sur la vallée et sont décorés avec goût. Les diner et petit déjeuner sont composés de mets fins et délicats d’une cuisine typiquement omanaise. Les extérieurs de l’hôtel sont eux aussi époustouflants, notamment la piscine à débordement en pleine nature. Un petit bijou.
IMG_4684
Alila, Dejbel Akhdar – Oman
IMG_4712
Alila, Dejbel Akhdar – Oman
Sur – Sur Plaza Hotel – 60€ / la nuit
Point d’arrêt pour aller visiter les Wadis, cet hôtel est très correct à tous niveaux (propreté des chambres, petit déjeuner, personnel). Si vous le souhaitez, vous pouvez vous renseigner à l’accueil sur les excursions organisées. Il y en a plusieurs pour les Wadis mais aussi pour aller admirer la ponte des tortues dans la réserve Ras Al Jinz.
party

Où boire un verre?

Ritz Carlton Hotel – Al Bustan

Pour aller admirer le coucher du soleil sur la plage accompagné d’un petit mojito, rien de mieux que de s’arrêter au Ritz Carlton. Les prix sont similaires à ce que l’on peut trouver à Paris et la vue sur la mer est tout simplement sublime. Un bon moment!
IMG_4568
Ritz Carlton Hotel – Al Bustan – Oman
Resto

Où manger dans un vrai restaurant Omanais?

Pour être honnête, nous n’avons pas très bien mangé à Oman. Contrairement à la Jordanie où les plats étaient goûtus et frais (sans pour autant avoir de véritable identité culinaire), nous avons trouvé très peu de restaurants authentiques omanais.
Voilà, selon moi la meilleure adresse de Mascate.
Bait Al Luban – Mutrah – Comptez une dizaine d’euros par personne
Situé à l’ouest de Mutrah (juste en face du marché aux poissons), ce restaurant situé à l’étage est le lieu de rendez-vous des omanais et des touristes venus déguster les plats du pays (demandez à vous faire installer sur la terrasse pour la vue). Soupes, boulettes de viandes épicées, et autres brochettes suffiront très certainement à vous ravir les papilles! N’hésitez pas à réserver à l’avance, le restaurant est souvent plein!

Mille et une merveilles en Jordanie

Love

Une semaine en Jordanie : mes impressions

 

C’est à la fin de l’été (ou plutôt à la rentrée) que j’ai décidé de poser mes valises pour une semaine en Jordanie! Après avoir pas mal vagabondé en Asie, je me suis finalement résolue à découvrir une autre région du monde: Le Moyen Orient! La raison? Tout simplement d’excellents feedbacks de la part de nombreux amis qui sont partis dans cette région! Retour donc sur mon petit périple!
Pour être honnête, la Jordanie m’a complètement dépaysée. Pays de contrastes entre des zones désertiques et d’autres plus montagneuses, mais également entre des monuments religieux tellement hétéroclites. Car oui, en Jordanie, beaucoup de civilisations ont laissé leurs traces! Et depuis bien longtemps, puisque les premiers habitants de Petra datent de l’époque préhistorique – il paraît d’ailleurs que l’alphabet Arabe est né ici! Edomites, Nabatéens, Perses, Romains, Byzantins, Croisés, Musulmans…Chaque civilisation a construit son histoire, nous laissant un incroyable héritage culturel à découvrir! Aujourd’hui, la Jordanie compte plus de 10 millions d’habitants dont plus de la moitié vit dans la capitale, Amman. Quand je suis revenue de mon voyage, la question de la sécurité m’a souvent été soulevée. Très honnêtement, je ne me suis absolument pas sentie en danger à quelconque moment. La Jordanie reste un endroit très modéré par rapport aux pays qui l’entourent (Israël à l’Ouest, La Syrie au Nord, L’Irak à l’Est). Il y a un vrai effort de la part du gouvernement de maintenir des relations de paix avec les pays voisins – le pays souffrant déjà assez de la situation géopolitique des zones alentours. Côté sportif, vous ne pouvez qu’être conquis! De nombreux trails et randonnées vous sont proposés que ce soit dans le désert de Wadi Rum ou dans la cité Nabatéenne (tendre souvenir sur cette montée de plus de 800 marches pour aller admirer la vue sur le Khazneh)!
Le dernier petit conseil que je peux vous donner est de bien économiser avant de partir! La Jordanie n’est pas donnée. Si vous pouvez trouver facilement des logements à des prix raisonnables, les excursions et transport restent assez chers! Enfin, si j’ai construit mon programme sur une semaine, 10/12 jours sont nécessaires pour visiter également Amman, les châteaux à l’Est et Aquaba (pour les passionnés de plongée).
IMG_3575

 

money

Budget

Ici, on paie en dinar jordanien! Le taux de conversion est le suivant 1€ = 0,823 JOD. Comptez environ 500€ / 600€ pour les billets d’avion sans escale (plutôt 350/400€ A/R avec des grosses escales). Sur place, les hôtels coûtent généralement entre 30/40€ la nuit pour des chambres standards pour 2 avec salle de bain privative.

logo 10Ce qu’il faut prévoir

  • Pensez à acheter le Jordan Pass (ici) avant de partir! Il comprend votre visa et vous donnera accès à de nombreuses visites (dont Pétra). Il y a trois Jordan Pass différents, chacun incluant le visa mais avec des offres différentes concernant les visites (en particulier pour celle de Pétra)
  • De la crème solaire (ça cogne!!)
  • Un chapeau
  • Un bon guide du routard
  • Vous pouvez également prévoir de louer une voiture avant de venir. Pour ma part, j’ai choisi de prendre un taxi du début à la fin pour les gros trajets. Ca équivaut + ou – au même prix qu’une location de voiture, avec la fatigue en moins!

logo 11

Mon itinéraire en Jordanie

 

Je suis partie 8 jours en partant de Madaba jusqu’au désert de Wadi Rum pour remonter vers la mer morte. 12 jours sont pour moi nécessaires pour faire également la capitale, et le Nord-Est avec les châteaux.
IMG_2954
La route du roi, Jordanie
IMG_2973
La route du roi, Jordanie

logo 12Jour 1 – Madaba et la descente sur la route du roi (jusque Dana)

En restant seulement une bonne semaine en Jordanie, nous avons décidé de laisser de côté Amman, la capitale, et de partir directement de Madaba (située à 30km de cette dernière) pour descendre la route du roi jusque Dana.
Madaba est une toute petite ville, connue principalement pour ses mosaïques byzantines et umayyades! Une matinée suffit largement pour faire le tour de la ville. Je vous conseille surtout d’aller voir l’église grecque orthodoxe Saint Georges où se trouve au sol la plus vieille carte (en mosaïques) de la Terre Sainte et de Jérusalem. L’Eglise Saint Jean-Baptiste et son clocher sont aussi à voir!
IMG_2908
Madaba, Jordanie

logo 12Jour 2 – De Dana à Pétra

Sur la route de Dana à Petra, de magnifiques paysages (complétement arides) à perte de vue et tellement différents de ce que nous avons l’habitude de voir en Europe. Le mieux est de descendre la route en voiture et de s’arrêter (il n’y a pas mal de petits buibuis qui vous proposent du thé et autres petits gadgets). Arrêtez-vous, respirez et profitez!

Dana

Avant de vous arrêter à Petra, vous pouvez aller passer une nuit et une matinée / journée à Dana. Le village est très petit (il y a seulement deux hôtels – cf. mes bonnes adresses en fin d’article) mais la réserve naturelle (et protégée!) de 300km² vaut vraiment le coup d’œil. Plusieurs randonnées sont possibles. Les plus courtes (3/4h) peuvent se réaliser seuls. Vous aurez l’occasion de voir des paysages rocheux vertigineux! Pour les plus courageux, des randonnées de 7h sont également possibles avec un guide local qui pourra également vous faire découvrir quelques espèces résidant dans la vallée (scorpions, serpents, faucons, etc…).
IMG_3044
Dana, Jordanie
IMG_3025
Dana, Jordanie
IMG_2993
Dana, Jordanie

logo 12Jour 3 – Bienvenue à Pétra

Impossible de venir en Jordanie sans admirer Petra, classée aujourd’hui parmi les 7 merveilles du monde! Comptez environ 2 jours minimum pour visiter le site (il y a en réalité deux sites: Petit Petra et le grand Petra appelé Wadi Moussa). Vous pouvez acheter vos tickets à l’entrée mais le mieux est de prendre un Jordan Pass. Le prix de la visite y est inclus. Tout se fait à pieds, mais vous aurez aussi la possibilité de vous balader en calèche, moyennement quelques dinars en plus.
Pour ma part, j’ai visité le grand Petra. En empruntant le Siq, une gorge étroite de plus de 1km (qui ressemble étonnamment à Antelope Canyon aux USA), vous pourrez admirer de nombreux tombeaux construits dans la pierre.  Au bout de ce chemin, vous trouverez le magnifique Al-Khazneh, surnommé le trésor de Pétra – monument majestueux construit il y a plus de 2000 ans dont la photo fait souvent guise de couverture pour les guides de voyage.
Pour les plus courageux d’entre vous, n’hésitez pas à gravir les 800 marches (c’est sportif) qui vous permettront d’admirer une vue toute en hauteur sur Al-Khazneh. Les touristes y sont beaucoup moins nombreux et la vue est à couper le souffle.
Enfin, je ne peux que vous conseiller d’aller voir le site où a été tournée le film Indiana Jones lors de sa dernière croisade. Le monastère Al-Deir.
IMG_3175
Petra, Jordanie
IMG_3356
Petra, Jordanie
IMG_3299
Petra, Jordanie

logo 12Jour 4 / 5/6 – Direction Wadi Rum

Vous avez toujours eu envie d’aller sur Mars? Si vous ne voulez pas attendre de marcher sur trois pattes, passer une nuit dans le désert de Wadi Rum sera la meilleure option. Plus sérieusement, Wadi Rum (classé au patrimoine de l’Unesco depuis 2011) est un lieu magique, connu notamment grâce au film « Lawrence d’Arabie », plus récemment « Seul sur Mars » mais aussi le livre « Les Sept Piliers de la Sagesse ».
Je me souviendrai longtemps de notre arrivée dans ce désert en fin d’après-midi . La lumière rouge, vive, l’étendue du désert et les roches à perte de vue (me faisant un peu penser à Monument Valley aux US et au désert des Navajos)….Les paysages sont juste époustouflants. Le meilleur moyen de s’y balader et de faire un tour en Jeep. Plusieurs sites sont à voir, en particulier le temple Nabatéen, la source de Lawrence et le Burdah Rock Bridge. Le meilleur moyen d’en connaître un peu plus est de prendre un guide bédouin, facilement trouvable sur les camps.
Plus d’infos sur mon camp en bas de page.
IMG_3484
Wadi Rum, Jordanie
IMG_3409
Wadi Rum, Jordanie
IMG_3364
Wadi Rum, Jordanie

logo 12Jour 7 – En route vers la Mer Morte – Wadi Mujib

Pour la petite histoire, la mer morte est le point le plus bas de terre (-422m). En remontant de Wadi Rum jusqu’au nord de la Jordanie, vous aurez l’occasion d’admirer de nombreux points de vue, tous assez époustouflants. Sur la côte, de nombreuses plages publiques vous proposent de vous arrêter pour aller vous y baigner. Et ce qu’on entend est vrai: on flotte vraiment (mais vraiment beaucoup) et c’est très salé!
Sur notre route pour aller rejoindre l’hôtel, nous avons décidé de nous arrêter à Wadi Mujib, une rivière qui pénètre à 420m au niveau de la mer. En réalité, Wadi Mujib fait communément référence au grand canyon qui est traversé par cette rivière (et qui ressemble quelque peu à Antelope Canyon, aux US). A l’accueil, vous trouverez différents services: randonnées de tous niveaux, canyoning, etc… Nous avons opté pour passer l’après-midi dans le canyon (déjà une 15aine d’€ dans mon souvenir). Mais sans regret, puisque c’était une première pour moi et vraiment un super souvenir! Pour information, prévoyez pochette imperméable pour laisser vos téléphones / appareils photos, chaussure d’eau et maillot de bain!
IMG_3664
Wadi Mujib, Jordanie
IMG_3758
La mer morte, Jordanie

logo 12Jour 8 – Mont Nebo

L’histoire chrétienne raconte que le Mont Nébo, sommet de 817m, serait le lieu où Moïse aurait aperçu la Terre Promise et où il serait mort plus tard, à 120 ans. Si la véracité et plus particulièrement l’origine des écrits restent à nuancer, l’endroit offre néanmoins un point de vue assez époustouflant sur les terres arides, la mer morte et Israël (prochaine destination?!).

 

logo 13

Mes bonnes adresses

Voiture

Comment se déplacer?

Pour vous déplacer, le meilleur moyen est la voiture! Vous pouvez en louer une ou trouver un chauffeur qui vous accompagnera pendant toute la durée de votre séjour (ce qui vous évitera aussi la fatigue liée au voyage). Les prix sont à peu près les mêmes pour les deux options.
Pour notre part, nous avons eu la chance de tomber sur Ammar, un très bon chauffeur qui connaît bien la région et également recommandé par le Lonely Planet. Voici son portable: +962 776 403 515

hotel

Où dormir?

A Madaba – Black Iris Hotel  – 1* – 43€ la nuit
Un petit hôtel sans prétention situé à une quarantaine de minutes de l’aéroport! L’hôtel n’a rien d’incroyable, mais tout est propre et le personnel hyper serviable. C’est notamment grâce aux bons conseils du gérant de l’établissement que nous avons organisé notre séjour et trouvé notre super chauffeur Ammar! Les petits déjeuners sont simples mais très bons et frais. L’hôtel est également situé à 5 minutes à pieds du centre – pratique donc pour visiter Madaba et à quelques minutes en voiture seulement du Mont Nebo!
A Dana – Dana Hotel – 2* – 40€ la nuit
Dans le tout petit village de Dana, vous aurez le choix entre deux hôtels: Dana Hotel et Dana Tower Hotel. Nous avons opté pour le premier qui apparaît en arrivant dans le village (en suivant les conseils de notre cher Ammar). L’endroit est vraiment charmant et son emplacement privilégié en haut de la Vallée ne fait que renforcer toute l’authenticité du lieu. Il n’y a que quelques chambres, ce qui garantit un vrai calme le soir et rend le diner (partagé sur le rooftop de l’hôtel) très convivial. Le soir, des voyageurs des 4 coins du monde se retrouvent pour déguster les excellents plats de la maison (sûrement l’un des meilleurs endroits où nous avons mangé en Jordanie pour trois fois rien). Les chambres sont rustiques, mais ça reste correct. Pour ceux qui souhaitent partir en randonnée avec un guide local, n’hésitez pas à demander à l’hôtel. Ils vous organiseront votre journée.
IMG_3017
Dana, Jordanie
A Petra – Petra Bubble Luxotal – 5* – Comptez une centaine d’€ la nuit
Le petit « kiffe » du voyage…! Ouvert il y a quelques mois seulement, Petra Bubble Luxotel propose 20 chambres « bulles » en plein milieu du désert et à une dizaine de minutes du site de Petra (un peu moins de little Petra)/. Les bulles sont toutes neuves et juste superbes: c’est juste complétement incroyable d’avoir un tel niveau de confort dans le désert: literie super, petit salon très mignon, douche à jets, etc… Le petit bonus: le jacuzzi sur la terrasse! Bref, un vrai bonheur pour admirer le coucher de soleil le soir. En plus de ça, le personnel est vraiment au petit soin: navettes gratuites A/R jusqu’à Petra, diner et petit déjeuner sans grande prétention mais très bon! En bref, une petite pépite.
IMG_3138
Des bulles dans le désert, Pétra, Jordanie
IMG_3119
Vue depuis notre bulle, Petra, Jordanie
A Wadi Rum – passer une nuit dans le désert à Obeid’s Bedouin Life Camp – 12€ la nuit / personne
Suite aux conseils du gérant de l’hôtel de Madaba, nous avons décidé de nous arrêter dans ce camp de Bédouin. Une vingtaine de chambres sont disponibles. Si le lieu est bien excentré des autres camps et les repas succulents (plats cuits dans le sable, une première pour moi), je regrette un peu le manque d’authenticité de l’endroit (salle de bain en marbre en plein du milieu du désert…: en réalité, je m’attendais plutôt à un seau d’eau!). Le camp vous proposera également plusieurs activités: balade en Jeep, dromadaires, montgolfière, etc…
Pour réserver par mail: wadirum_disidesert@yahoo.com ou par whatsapp: (+962)795840672. Un dernier conseil: si vous êtes en basse saison, n’hésitez pas à bien négocier les prix.
A la mer morte – Dead Sea Marriott Hotel – 5* – 180€ la nuit
Si vous souhaitez vous arrêter dormir à la mer morte, vous aurez le choix entre de nombreux hôtels (de luxe). Et oui, tous les complexes sont venus s’installer sur la côte (au détriment de la pérennité de cette magnifique réserve naturelle, qui, notons-le, perd 1m de hauteur chaque année – quelle tristesse…).
Magnifique hôtel, magnifiques piscines et incroyable petit déjeuner, le Marriott est bien connu pour proposer des services assez haut de gamme mais surtout variés: vous aurez le choix entre plusieurs restaurants (à thèmes différents), bars, etc… Le personnel est au petit soin et toujours à l’écoute, prêt à aider. Le petit bonus: la plage sur la mer morte qui vous évite de vous retrouver avec la foule sur les plages publiques.
En bref, il n’y a rien à redire, mis à part que l’établissement manque un peu d’intimité et d’authenticité pour cet endroit si unique.
IMG_3737

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

 

 

Mon roadtrip en Albanie!

Love

Une semaine en Albanie : mes impressions

« Mais tu ne vas quand même pas partir en Albanie? ». « L’Albanie, j’ai adoré, fonce ». Et oui, quand j’ai annoncé à mes proches que je partais en Albanie cet été, les réactions ont été assez mitigées. D’un côté, ceux qui avaient toujours cette vision d’un pays fermé et dangereux encore marqué par les lois dictatoriales. De l’autre, les nouveaux aventuriers qui ont « osé » franchir les frontières du pays des Aigles non sans revenir avec un véritable coup de cœur.
Peu de gens connaissent aujourd’hui cet endroit qui deviendra sûrement dans quelques années la nouvelle perle de l’Adriatique. Et pour cause: le pays a été complétement fermé pendant plus de 50 ans. C’est seulement quelques années après la mort du dictateur Enver Hoxha en 1992 que le premier parti démocrate Albanais vit le jour. Aujourd’hui, l’Albanie (qui ne fait toujours pas partie de l’Europe) est un pays contrasté; tant d’un point de vue sociétal et social que d’un point de vue naturel. Si l’on ressent un véritable dynamisme de la part des nouvelles générations qui envahissent les quartiers branchés de la capitale et s’attèlent à développer le tourisme, l’Albanie reste encore bouleversée par son histoire: taux de chômage élevé, premier demandeur d’asile en France…Malgré tout, le pays regorge d’une diversité naturelle assez extraordinaire. Montagneuse et rurale, l’Albanie c’est aussi sa petite Riviera et ses criques aux eaux turquoises. Des sites archéologiques dignes des plus beaux sites romains mais aussi une gastronomie fine et hors du commun. Si vous avez encore un doute, le budget du voyage sera sûrement le dernier élément pour vous séduire: comptez environ 30/40 euros par jour pour le logement et les restaurants (midi et soir)!
IMG_2440
Souvenir d’Albanie, Gjirokaster

money

Budget

 

Le taux de conversion est 1€ pour 126 LEK. Le tourisme n’étant pas encore développé, les prix sont vraiment très bas. Comptez 5/7 € en moyenne pour un repas au restaurant (plat de poissons, etc…) et 10€ la nuit d’hôtel.

 

logo 10Ce qu’il faut prévoir

 

  • Un bon guide du routard
  • Une bonne crème solaire (il fait très chaud l’été)
  • De l’anti moustique
  • Louer sa voiture à l’avance. Vous pouvez passer par RentalCars. Comptez 350 euros pour une semaine –  assurance comprise
  • Des packs d’eau dans la voiture
  • Acheter une carte avec de la 4G sur place (pour le GPS notamment)
  • Pour ceux qui sont malades en transport, prenez ce qu’il faut avec vous! Les routes sont vraiment dans un piteux état et les balades en voiture pas toujours une partie de plaisir!

 

logo 11

Mon itinéraire en Albanie

 

Je suis restée une petite semaine en Albanie. Si vous souhaitez visiter toute l’Albanie (en partant du Nord) comptez dix jours. Pour ma part, j’ai commencé mon périple à Tirana et suis descendue jusqu’au Sud.

 

logo 12Jour 1: Tirana

A première vue, Tirana n’est  clairement pas la capitale qui fait le plus rêver: grandes avenues en béton héritées du régime communiste, bunkers, fils électriques qui pendent, maisons en ruines… Et pourtant, certains quartiers ont tout de même un petit charme. Je pense au quartier du Blok assez jeune et animé où l’on peut venir siroter un cocktail dans un des nombreux bars branchés (avec mes amies, nous nous sommes arrêtées au Radio Bar – adresse en fin d’article). Je pense à ces ruelles aux maisons colorées, à ses mosquées à l’architecture remarquables… Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du pays, n’hésitez pas à passer au Bunk’Art (près de la grande place Skanderberg) un ancien Bunker qui retrace l’histoire du régime communiste Albanais allant de 1941 à 1992… Plusieurs salles décrivent les différentes périodes du régime communiste et expliquent comment le parti  était organisé (à l’époque presque 1/3 de la population étaient des espions et il était impossible de passer les frontières). Autres symboles de l’ancien régime la pyramide de Tirana qui fut construite à la gloire de l’ancien dictateur selon les dessins de sa fille avant d’être transformée en siège de la maison de la radio puis d’être abandonnée. Enfin, je ne peux que vous conseiller de vous perdre dans la ville pour visiter également ses marchés de seconde main appelés les Gabi et ses autres petites boutiques traditionnelles. Si vous souhaitez dîner dans un très bon restaurant Albanais, vous trouverez en fin d’article l’adresse du gastro où nous nous sommes arrêtées: un vrai bonheur!
Pour la petite anecdote, sachez que 700 000 bunkers fut construit en Albanie durant le régime d’Enver Hoxha (soit 1 bunker pour 4 habitants….)
IMG_2443
Tirana, Albanie
IMG_2442
Tirana, Albanie

 

logo 12Jour 2: Krujë

Située à 1h de voiture de Tirana, la municipalité de Krujë ne peut que vous séduire! Petites maisons médiévales perdues dans la montagne, ruelles étroites, petits marchands de produits locaux, etc…Une après-midi suffit pour visiter Krujë (peut -être un peu plus si vous souhaitez visiter le château). Si vous avez une petite faim, n’hésitez pas à vous arrêter au panorama hôtel. Ils proposent des plats locaux succulents pour une bouchée de pain!
IMG_2244
Krujë, Albanie
IMG_2222
Krujë, Albanie
IMG_2219
Krujë, Albanie

 

logo 12Jour 3 et 4: Berat

Située à 2h de Krujë en voiture, la ville de Berat est également appelée « la ville aux mille fenêtres« . C’est une des plus vieilles villes d’Albanie! Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, je vous conseille de louer un petit hébergement sur les hauteurs pour pouvoir admirer les illuminations de toutes ces petites fenêtres la nuit tombant. Le lendemain matin, prenez une bonne paire de baskets et aller visiter la forteresse qui offre une vue magnifique sur la ville!
IMG_2270
Berat de nuit, Albanie
IMG_2291
Berat, Albanie
IMG_2258
Berat, Albanie

 

logo 12Jour 5: Vlorë

Après la partie montagneuse, bienvenue dans la partie balnéaire. Vlorë est l’une des plus grandes municipalités portuaires et stations balnéaires d’Albanie. Vous pouvez en profiter pour aller à la plage vous baigner ou demander à faire une balade en catamaran. La demi-journée coûte environ 10 € par personne. Cela vous permet d’aller voir des petites criques plus isolées et de voir des paysages magnifiques.
IMG_2299
Vlorë, Albanie
IMG_2351
Vlorë, Albanie

logo 12Jour 6: Blue Eye National Park | Delvinë

Dans le sud de l’Albanie, à 3h de route de Vlorë, un magnifique parc naturel qui ressemble par certains endroits au Parc National Plivitce en Croatie. Mais par certains endroits seulement. Malgré une eau aux mille et une nuances de vert et de turquoise, le parc se visite très rapidement (40 min) et il y a beaucoup de touristes. Il y est également interdit de se baigner (contrairement aux chutes de Krka par exemple). Comptez 2€ l’entrée par personne (environ).
IMG_2397
Delvinë, Albanie
IMG_2394
Delvinë, Albanie
IMG_2382
Delvinë, Albanie

logo 12Jour 7: Butrint National Park et Sarande

Encore un peu plus au sud, n’hésitez pas à vous arrêter au site archéologique de Butrint. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992, le site inclut encore un théâtre, des bains romains, une chapelle et une forteresse médiévale. La vue depuis la forteresse est sublime. Comptez une matinée pour tout visiter. Le prix de la visite est à 5€. Après cette balade, n’hésitez pas à aller vous baigner sur les plages de Sarande. Le mieux est de commencer très tôt les visites pour aller vite à Sarande avant l’arrivée de tous les plagistes!
IMG_2407
Butrint National Park, Albanie

logo 12Jour 8: Gjirokastër

Pour remonter à Tirana, nous sommes passées par Gjirojastër. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tout visiter, mais la vue est juste sublime. D’abord sur toutes les petites maisons situées en hauteur (un peu comme à Berat) mais également sur le château qui est à visiter! Il y a également de nombreuses petites ruelles étroites dans lesquelles on peut flâner!
IMG_2418
Gjirokastër, Albanie

logo 13

Mes bonnes adresses

Resto

Où manger?

Mullixhiu
Adresse: Shetitorja Lasgush Poradeci | Diga e Liqenit Artificial, Tirana 1000, Albanie
Vous cherchez LA meilleure adresse pour diner à Tirana? N’hésitez plus, c’est ici qu’il vaut venir. A peine franchi la porte, on se sent déjà bien dans cette ambiance chaleureuse à la décoration minimaliste. Le personnel est au petit soin (même si un peu débordé le soir où nous sommes venues). Le menu est assez original. Vous commandez en réalité une formule composée d’une dizaine de plats typiquement Albanais: poissons très frais, fromages revisités, … Tout est délicieux. Nous avons également profité de la fin de la soirée pour discuter avec le chef qui a partagé avec passion son expérience en tant que cuisinier. Après plusieurs années à Londres d’abord à la plonge puis comme commis au près d’un chef étoilé français, il est revenu en Albanie ouvrir son restaurant. Aujourd’hui, il espère que la gastronomie Albanaise permettra à son pays de s’ouvrir un peu plus sur le monde et d’attirer des étrangers. Une belle histoire!
Krujë – Panorama Hôtel
Adresse: Rruga Kala, Albanie
Un petit restaurant dans l’hôtel principal de Krüje. Pas de la grande gastronomie, mais des plats locaux délicieux et des serveurs au petit soin. Nous avons vraiment passé un bon moment. Comptez 5/7 euros par personne.
IMG_2235
Panorama Hotel, Krujë

party

Où boire un verre?

 

Radio Bar
Adresse: Rruga Ismail Qemali P. 29 Ap. 1, Tirana, Tiranë 1000, Albanie
Dans le quartier du Blok. Une ambiance un peu feutrée, un style assez jazzy / bobo et une multitude de cocktails (dont des cocktails locaux) délicieux! Les prix sont au-dessus de la moyenne du marché mais l’endroit vaut le détour.
IMG_2438
Radio Bar, Tirana, Albanie

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

 

 

 

Bangkok: Buddha’s Land & decadence

Love

Bangkok: mes impressions

Que dire de Bangkok? Je me souviendrai encore bien longtemps de cette vue spectaculaire que j’ai pu admirer en atterrissant de nuit dans la capitale Thaïlandaise. Des millions de petites lumières brillant de plus en plus ardemment dans l’obscurité dans laquelle nous étions depuis plusieurs heures. Et c’est pour dire, Bangkok, c’est plus de 8 millions d’habitants, 4 fois plus qu’à Paris. Désordre dérangeant pour certains, foutoir joyeux pour d’autres, Bangkok, c’est ses tuk-tuks, taxis, motos qui klaxonnent de jour comme de nuit; ses multitudes stands de nourritures à base de chicken rice, noodles, insectes en tout genre; ses bars chics et branchés ou sombres et glauques. Bangkok fait partie de ces villes fascinantes qui se sont développées trop vite laissant de forts clivages visibles et malaisants. Mais entre le business district et les quartiers pauvres, Bangkok c’est aussi des habitants qui bien que venant des quatre coins du monde sont tous envoûtés par cette atmosphère si particulière: ville de tous les possibles, philosophie bouddhiste presque confucéenne, big hub de la région du Sud-Est, légèreté (ou pas)… Bangkok n’a clairement pas été ma destination préférée en Asie du Sud-Est: trop touristique? Sûrement. Surtout un vrai manque d’authenticité qui, il y a peu de temps encore, devait continuer à en faire rêver certains! Retour sur un voyage plein de nuances!
10389693_10153162692912468_693532593704283162_n.jpg
money

Budget

Mis à part certains hôtels un peu luxes, les prix sont vraiment faibles à Bangkok. Faites néanmoins attention aux arnaques touristiques et autres vols qui y sont très nombreux. Pour le taux de conversion, ici on paie en baht et retenez que 1€ = 40 bahts!

 

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que faire à Bangkok?

Visiter le palais royal

Le palais royal de Bangkok n’est pas très vieux, surtout quand on pense à nos châteaux français! Bâti en 1782 par le roi Rama 1er, de nombreuses autres structures se sont rajoutées au fil des siècles. Une fois les portes du palais franchies (comptez une dizaine euros et pensez surtout à bien vous couvrir les bras et les jambes), vous aurez l’opportunité de vous balader entre les temples, statuts, et autres bâtisses. 2h sont suffisantes selon moi pour visiter le palais. Pensez également à aller voir le buddha d’émeraude (Wat Phra Kaeo), une statue en jade de plus 75 cm de haut, véritable symbole religieux à Bangkok.
Prix: 350 bahts (entrée couplée avec le palais Vinmanek)
Adresse: Na Phra Lan Rd, Maharaj Pier

14975_10204446979236096_5787049354139332866_n.jpg

La visite de Wat Pho, le temple du bouddha couché

Construit en 1832 par Rama III, impossible de louper ce bouddha (et oui, ce n’est pas un simple buddha parmi les buddhas). Mesurant 45m de long sur 15m de haut, il est entière recouvert d’or et représente l‘entrée dans le Nirvana et la fin des réincarnations. Le jardin autour du temple est très sympa, un belle visite à faire en même temps que ce temple. Comptez 1/2h pour faire le tour!
Prix: 20 baths
Adresse: 2 Sanam Chai Rd

Le Wat Arun, le temple de l’aube

Le temple de l’aube doit son nom au Dieu Hindou Aruna, le symbole de l’aurore. Situé dans le quartier de Bangkok Yai, vous pouvez y accéder par bateau en vous baladant sur le fleuve Chao Phraya. Il abritait autrefois le buddha d’émeraude  qui fut déplacé par la suite. C’est un lieu très majestueux et plus spirituel que les autres temples que j’ai pu voir dans la capitale.
Prix du bateau: 4 bahts
Prix de la visite: 50 bahts
Adresse: 158 Wang Doem Road

wat-arun-tempel-der-morgenrote.jpg

La visite des Klongs

Pour une ambiance plus apaisante et zen, rien de mieux que de prendre un Long Trail (long bateau propulsé par un moteur à gaz) pour aller se balader sur le fleuve et aller visiter les marchés et villages flottants. Vous n’aurez pas de mal à trouver un conducteur pour vous emmener mais attention aux arnaques!

10649471_10153152022392468_8242972156978110872_n

Aller se balader sur Khao San Road

Le soir, pour sortir, se faire masser, manger, prendre un verre, ou voir un ping pong show….(et vomir), rien de mieux que d’aller se balader sur Khao San Road. Artère principale des expatriés, c’est ici qu’on vient le soir pour se retrouver. Vous y trouverez également de nombreux rooftops dont les prix sont parfois presque aussi élevés qu’à Paris!

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Hong-Kong & Macau

Love

Hong-Kong & Macau: ce qu’il faut prévoir

  • Pas besoin de visa pour Hong-Kong ni Macau. Cependant votre passeport doit avoir une validité de minimum 6 mois à partir du moment où vous arrivez sur le territoire.
  • Un bon routard
  • Une bonne paire de baskets: Hong-Kong, ce ne n’est pas seulement la ville & les skyscrapers. On peut facilement aller faire une randonnée dans les montagnes ou une bonne marche!
  • Si vous pouvez, pensez à échanger vos euros contre des dollars HK avant de partir!
  • Pensez à réserver à l’avance vos hébergements! Les prix de l’immobilier sont exorbitants et les prix des chambres montent très vite pendant les fêtes!
Hong-Kong!

money

Budget

On ne va pas se mentir, Hong-Kong est une ville très très chère. En particulier les logements qui peuvent vraiment atteindre des prix assez exorbitants pour une place vraiment réduite. Pour le taux de conversion, retenez 1€=9,1 Hong Kong Dollar.

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que faire à Hong-Kong?

Sur l’île de Hong-Kong

  • Le quartier Central

Le quartier Central est sûrement le quartier le plus dynamique de l’île de Hong Kong! Situé entre les montagnes et la mer, il impressionne surtout par la diversité de ses gratte-ciels, ses nombreux magasins de luxe et son quartier d’affaires. A faire de jour, comme de nuit (en particulier pour toutes les illuminations qui nous en mettent plein la vue)!
Quartier Central – Hong-Kong
  • Victoria Park

A côté du quartier de Causeway Bay, Victoria Park vous offre un petit moment de paix et de sérénité dans le vacarme constant des quartiers de Wan Chai et de Causeway Bay. Le parc se divise en deux parties. Une partie où l’on peut se balader et une autre réservée à la pratique du sport! C’est aussi le lieu de prédilection des maids qui viennent se retrouver pendant leur jour de repos.
  • Le quartier de Causeway Bay & de Wan Chai

Considéré comme l’un des quartiers les plus chers au monde (après Time Square et les Champs Elysées), Causeway Bay impressionne par la hauteur de ces skyscrapers et la diversité de ces magasins de luxe. Vitrines illuminées et connectées, Causeway Bay c’est aussi le symbole des nouvelles technologies mises au service des grandes marques de luxe pour attirer toujours plus de clients!
Wan Chai est un quartier populaire et un peu plus traditionnel mais qui reste néanmoins très vibrant! Nouveau quartier un peu bobo des expatriés, on y trouve aussi toutes les autres nationalités asiatiques de l’île de Hong-Kong. Vous pouvez y venir pour manger, prendre un verre, faire les magasins dans les boutiques un peu cheap pour y dénicher quelques chinoiseries où encore faire le marché!
  • Visite du Central Plaza & de l’Exhibition Center 

Tout en haut d’un grand centre commercial, prenez l’ascenseur et montez au 47 étage pour admirer une vue à 360° sur la ville et le port de Kowloon. L’accès est gratuit (du lundi au vendredi de 9h à 19h), alors profitez-en!
  • Visite de la cathédrale Saint-John

Sur la route pour aller vers Victoria Peak, au coeur du quartier des affaires de Hong-Kong, prenez le temps d’aller visiter cette belle église anglicane qui dénote par son style architectural au milieu des gratte-ciels. Un lieu assez calme à côté d’un petit parc où l’on peut venir se reposer.
La cathédrale Saint-John – Hong-Kong
  • Visite du Victoria Peak

Visite incontournable de la ville de Hong Kong. Pour monter tout en haut du Victoria Peak, plusieurs options s’offrent à vous:
  1. Vous montez à pieds (c’est un peu raide, mais ça se fait bien pour les plus sportifs d’entre nous)
  2. Vous pouvez prendre le funiculaire (c’est un peu cher et surtout il y a une file d’attente assez impressionnante le week-end et pendant les fortes périodes touristiques)
  3. Vous pouvez prendre le taxi qui vous emmène tout en haut (personnellement, j’ai choisi cette option, cela coûte 50 HK dollars le trajet et c’est assez rapide)
Une fois en haut, vous avez le choix entre deux circuits: un gratuit et un payant. J’ai choisi celui gratuit qui vous offre une vue panoramique magnifique sur toute la baie de Hong-Kong. Sûrement l’une de mes meilleures expériences pendant le séjour! Nous avons choisi de redescendre à pieds: attention aux genoux, c’est assez raide !
Victoria Park – Hong-Kong
Victoria Park – Hong-Kong
  • Visite du jardin botanique

En redescendant à pieds du Victoria Peak, vous tomberez sur ce petit havre de paix assez sympathique au milieu également de tous les grands buildings de la ville. Posez-vous quelques instants pour lire un livre ou manger une glace, avant de repartir arpenter les ruelles de Hong-Kong!
Jardin Botanique – Hong-Kong
Jardin Botanique – Hong-Kong

Sur l’île de Kowloon

  • Nathan Road

Nathan Road est l’artère principale de l’île de Kowloon. Commencez au sud de l’île à partir de l’hôtel Peninsula puis remontez jusqu’au nord de l’île. Ici, pas vraiment d’authenticité, mais plutôt un paysage qui nous rappelle l’extravagance des grandes avenues des plus riches capitales du monde. On y trouve un nombre impressionnant de malls, boutiques de luxe, restaurants, café, bar et surtout on y vient pour se mélanger avec une population très hétéroclite!
  • Le quartier de Yau Ma Tei & de Mongkok

Un quartier beaucoup plus traditionnel et typique que celui de Nathan Road. Ici, on se retrouve dans un univers un peu plus populaire et coloré, où l’on trouve de nombreux marchés (comme le Ladie’s market, le Jade market) mais aussi des petites boutiques de babioles chinoises ou encore le temple de Tin Hau (temple du 19ème siècle dédié à la déesse de la mer et perdu dans la cité urbaine).
Le quartier de Yau Ma Tei & de Mongkok – Hong-Kong
  • Visite du marché aux fleurs, aux oiseaux et aux poissons rouges

Tout au nord de l’île de Kowloon, venez admirer ces magnifiques marchés aux mille et une couleurs. Le marché aux fleurs et sa grande diversité d’orchidées (qui m’a d’ailleurs beaucoup fait penser au jardin botanique de Singapour), le marché aux poissons (ce n’est pas le beau surtout quand on voit dans quelles conditions ils sont conservés…), et surtout le marché des oiseaux qui est pour moi le plus impressionnant. Ici, vous trouverez une multitude d’espèces différentes de petits comme de grands oiseaux qu’on ne retrouve absolument pas en Europe!
Le marché aux oiseaux – Hong-Kong
Le marché aux oiseaux – Hong-Kong

Le marché aux fleurs – Hong-Kong
  • Au sud de l’île: Victoria Harbour & l’hôtel Peninsula

Au sud de l’île de Kowloon, venez admirer le magnifique hôtel Peninsula. Ici, vous pouvez venir faire les boutiques au premier étage chez des marques très luxueuses ou encore admirez la superbe salle de réception. Si vous en avez envie (et le budget!) vous pouvez également monter tout en haut au bar de l’hôtel pour aller prendre l’apéritif ou déguster un thé! Attention, tenue chic exigée! La vue en haut de l’hôtel sur la Baie vaut le coup d’œil!
Continuez ensuite votre balade en face de l’hôtel pour aller admirer la vue sur la Baie (cette fois-ci depuis la terre ferme)! Je vous conseille en particulier d’y aller de nuit pour voir toutes les illuminations et le spectacle de sons et de lumières (gratuit) qui a lieu tous les jours à 20h! Petit point négatif: il y a souvent beaucoup de monde…
Victoria Harbour de nuit – Hong-Kong

cropped-balon-3.png

Que faire sur les îles à côté de Hong-Kong?

L’île de Lantau

L’île de Lantau est située à environ une heure en ferry de Hong-Kong depuis la station Lo Wu. Cette île qui est quand même deux fois plus grande que celle de Hong-Kong vaut le détour! Une fois arrivée au terminus, vous aurez deux possibilités:
  • Soit prendre un taxi pour vous mener au village de Ngong Ping (là où se trouve le bouddha géant)
  • Soit rejoindre la station de Tung Chung pour prendre le téléphérique qui vous mène au même village
Personnellement, nous avons choisi de prendre le taxi! Mais la vue depuis le téléphérique doit valoir le coup!
Une fois arrivée à l’entrée du village de Ngong Ping, vous pouvez ensuite aller visite le grand bouddha (34 m de haut tout de même)! Mais avant, soyez un peu sportif, l’ascension vers le bouddha géant demande quand même de monter 270 marches! Depuis ce spot, vous pourrez admirer une vue magnifique sur les îles entourant Hong-Kong!
Dans le même village, vous aurez également l’opportunité d’aller visiter un petit monastère où de nombreux chinois (et touristes) viennent prier et brûler de l’encens!
L’île de Lantau
Vue depuie l’île de Lantau

Macau

Macau, c’est un peu l’île du paradoxe et de la démesure. Anciennement colonisée par le Portugal pendant plus de 400 ans, il ne reste aujourd’hui que très peu d’anciennes maisons coloniales. Vous trouverez cependant dans le centre historique quelques vieilles mosaïques et petites pâtisseries authentiques. Malheureusement, la beauté de l’île est un peu détruite par le tourisme et surtout les casinos! Car oui, on ne vient pas à Macau pour son histoire mais plutôt pour parier, jouer, et remporter la mise! Pour avoir été à Las Vegas l’année dernière, je trouve que les casinos de Macau sont encore plus fous! Certes, le Strip est plus impressionnant mais les intérieurs des casinos de Macau sont encore plus grands et innovants que ceux de Las Vegas! Vous trouverez même dans ces casinos, des boutiques de luxe qui revendent des produits achetés dans l’heure mais perdus lors d’une mise! Expérience assez originale!
DSC_0488
Macau
DSC_0438
Macau

logo 13

Mes bonnes adresses

 

Resto

Les restaurants

Spring Deer – Où manger LE meilleur canard laqué de Hong-Kong?
Adresse: 42 Mody Rd, Tsim Sha Tsui, Hong Kong
Pas de bûche de Noël pour nous cette année….mais un super canard laqué! Au dernier étage d’un petit immeuble assez discret au sud de l’île de Kowloon, un très grand restaurant où l’on vient spécialement pour son canard laqué (pensez à bien réserver à l’avance). Le serveur arrive et le coupe devant vous (c’est tout un art) avant de disposer le chef d’oeuvre à table accompagné d’une petite assiette de légumes frais. La viande est un délice, le service au top dans une ambiance très conviviale! Tout le monde se régale!
Shanghai Lo – Lunch set menu à 80 HKD
Adresse: 1/F, 5 Tonnochy Rd, Wanchai, Hong Kong, Chine
Un excellent restaurant situé dans le quartier de Wan Chai où vous pourrez tester et déguster de très nombreux plats chinois grâce aux différentes formules de dégustation. Le menu du midi est à 80 dollars (comprenant plusieurs plats de dégustation pour l’entrée, le plat principal et le dessert). Le service est impeccable et le décor très chic. Je recommande!

 

party

Où prendre un verre?

Célavi – quartier Central
Adresse: 25/F California Tower, 36, 30 D’Aguilar St, Central, Hong Kong
Un bar très chic tout en haut de la tour California. Les consommations sont chères mais la vue en haut du rooftop vaut le détour!
Les ruelles de Lan Kwai Fong 
Des petites rues animées dans le quartier de Lan Kwai Fong près du quartier Central où vous trouverez de nombreux bars où venir siroter un bon mojito!

hotel

Où dormir?

Butterfly on Hollywood Boutique Hotel – 4* – 50 euros / nuit
Adresse: 263 Hollywood Road, Sheung Wan, Hong Kong
Un très bel hôtel situé en plein coeur du quartier Central. La décoration est assez atypique mais reste néanmoins bien réalisée sans être trop « kitch »: chaque étage présente un thème de cinéma. Les chambres sont très propres, bien aménagées mais un peu petites. Le personnel est agréable et au petit soin! Un bel hôtel pour pouvoir visiter facilement Hong-Kong.

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Belle-île-en-Mer, paradis Breton

Love Un week-end à Belle-Île-en-Mer: mes impressions

Belle-Île-en-Mer est la plus grande des îles de Bretagne. Située dans le golfe du Gascogne dans le département du Morbihan, c’est un petit coin de paradis qui s’offre à vous lorsque vous débarquez à Palais. Car oui, venir à Belle-Île lorsqu’on vient de Paris, ça se mérite! Après un trajet en train jusqu’à la gare d’Auray puis un bus jusque Quiberon, vous finirez par le meilleur moment du trajet: le ferry jusqu’à Belle-Île. Comptez environ 4h quand tout s’enchaîne bien! Une fois arrivée, s’ouvre alors la parenthèse d’un long week-end plein de douceur: le port, le cri des mouettes, l’iode de la mer qui vous enivre, les délicieux plats de poissons et surtout le chant mélodieux des oiseaux qui vous réveillent le matin! Belle-Île ne peut que plaire à tout le monde: aux plus festifs ( je vous lance le défi d’affronter leurs pirates), aux amoureux de la nature, mais aussi aux plus sportifs d’entre nous! Belle-Île a cette particularité de vous dépayser en quelques jours et de vous laisser dans un tel sentiment de repos et de bien-être que vos collègues auront l’impression que vous êtes parti dix jours! Vous l’aurez compris, je ne suis pas seulement tombée amoureuse d’un Breton mais également de sa région!
IMG_0990
Arrivée à Belle-Île en Mer en ferry!

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Belle-Île?

Aller voir le coucher de soleil sur le port de Sauzon

IMG_0932
Port de Sauzon, Belle-Île-en-Mer

Affronter les tempêtes à la pointe des Poulains

IMG_0924
Pointe des Poulains – Belle-Île-en-Mer
IMG_1794.jpg
Pointe des Poulains – Belle-Île-en-Mer

Se baigner aux Grands Sables

IMG_0942
Les Grands Sables – Belle-Île-en-Mer

Faire le tour de l’île en vélo et admirer les paysages

IMG_0914
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer
IMG_0957
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer
IMG_0929
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer

logo 13

Mes bonnes adresses

Resto

Où manger?

Roz Avel
Adresse: rue du lieutenant Riou
Situé près du port de Sauzon, dans une petite rue étroite, c’est un des meilleurs restaurants de Belle-Île, si ce n’est le meilleur: service impeccable, conseils sincères et avisés, large choix de belles bouteilles de vin, plats recherchés et goûtus. L’été, demandez à profiter de la terrasse, un peu sur-élevée, calme et très cosy. En bref, un immanquable à Belle-Île mais surtout une adresse qui nous épate à chaque passage et ne nous déçoit jamais!
IMG_0964
Roz Avel, Belle-Île-en-Mer

 

party

Où prendre un verre?

Le Café Clara
Adresse: Port Goulphar
Le café Clara est avant tout un hôtel / Spa qui propose également des services de restauration et un service bar. La terrasse est superbe et offre une vue incroyable sur le port Goulphar. Les cocktails sont très bons, mais un peu chers (comptez 15% plus cher qu’à Paris).
IMG_1350
Vue depuis le Café Clara, Belle-Île-en-Mer
Marie Galante
Adresse: Hôtel restaurant le Grand Large, port Goulphar
De même, la Marie Galante est un hôtel restaurant (très très bon restaurant apparemment mais pas encore testé)! Il bénéficie d’une superbe terrasse donnant sur le port! La vue est époustouflante! Les prix des verres sont un peu moins chers qu’au Café Clara et ils vous servent aussi des petits amuse-bouches délicieux! Une bonne adresse!
IMG_0977
Vue depuis le Marie-Galante, Belle-Île-en-Mer

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Marseille, le chant des cigales

LoveUn week-end à Marseille: mes impressions

 

Les médias dépeignent souvent une image assez négative de Marseille: violence, logements insalubres, chômage….et pourtant! Il y a maintenant deux ans, j’ai eu l’occasion d’aller visiter la cité phocéenne pour rendre visite à mon meilleur ami d’enfance, terminant ses études dans le Sud de la France! Et pour être honnête, quelle belle surprise! Marseille m’a enchanté! Marseille, c’est la ville des calanques, des terrasses au soleil, des petits pêcheurs sur le vieux port. Marseille, c’est sa délicieuse cuisine méditerranéenne, ses criques aux eaux turquoises, ses balades en bateaux! Mais Marseille n’enchantera pas seulement les amoureux de la nature! Les passionnés de culture sont aussi les bienvenues: c’est en effet l’occasion de visiter le MuCEM, musée de la civilisation et de la Méditerranée construit en 2013, mais aussi des quartiers très hétéroclites: le panier et ses fresques, le quartier d’Endoume et le Vallon des Auffes, Notre Dame de la Garde et sa vue magnifique sur le port. A Marseille, la vie est douce et agréable. Enfin, pour ceux qui ne sont pas encore entièrement convaincus, Marseille, est à seulement 3h de Paris en TGV et 1h20 de Lyon! Encore un doute? Je vous laisse découvrir mon article et surtout mes meilleures adresses!
DSC_8007
Vallon des Auffes, Marseille

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Marseille?

Le vieux port de Marseille

Le vieux port est un des spots les plus connus de Marseille, on y vient pour s’y balader, manger une glace ou encore voir les pêcheurs revenir de leur pêche! C’est aussi un endroit très agréable pour venir voir le coucher de soleil! A partir de là, vous pouvez également aller vous balader vers le quartier du panier. Enfin, sachez que c’est aussi le lieu de départ pour aller au château d’IF ou à l’archipel du Frioul.
DSC_7936
Le vieux port, Marseille
DSC_7941
Le vieux port, Marseille

Le quartier du panier

Le plus vieux quartier de Marseille! Pour y aller, il suffit de se diriger vers l’hôtel continental et de tourner directement vers la gauche. A partir de là, vous pouvez vous balader dans le quartier du panier et flâner dans les petites ruelles. Il y a de nombreuses fresques, petits restaurants, et boutiques à voir!

Le château d’If

Vous avez sûrement déjà entendu parler du Château d’IF, rendu si célèbre par le Comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas. Site le plus visité de Marseille, il fut construit au 16ème siècle sous Françoise Ier et servi pendant près de 400 de prison. D’ailleurs pour la petite anecdote, les prisonniers pouvaient payer une certaine somme pour bénéficier de « meilleures » cellules. 3 500 protestants y furent emprisonner.
Prix de la visite: 5,5€
DSC_8141
Vue depuis le château d’If, Marseille
DSC_8136
Le château d’If, Marseille

La basilique Notre Dame de la Garde

Impossible de louper la basilique Notre Dame de la Garde en venant à Marseille! Construite en 1853 et surnommée « la Bonne Mère », elle est un symbole pour tous les habitants de la ville! Pour y accéder, il suffit de monter la colline par bus, voiture ou à pieds (pour les plus courageux) depuis le vieux port. Pour information, la visite est gratuite. Il y a souvent beaucoup de touristes dans les environs, mais sa localisation idéale sur la colline vous offre une vue panoramique incroyable sur Marseille! Pour les amoureux de photographie, c’est un spot idéal!
DSC_7952
Notre Dame de la Garde, Marseille

 

Le MuCEUM et le fort Saint-Jean

Construit en 2013, le MuCEUM est le musée de la civilisation et de la Méditerranée de Marseille. Impossible de passer ici sans venir le voir: l’extérieur vaut autant le coup d’œil que les magnifiques collections qui y sont exposées (celle permanente est d’ailleurs gratuite). L’architecture externe est remarquable de par sa dentelle en béton qui offre un jeu de lumières assez exceptionnel en particulier pendant le levée et le coucher de soleil.  Les trois sites qui le composent sont reliés par des passerelles et offrent une vue sublime sur le port, la basilique Notre Dame de la Garde et le palais du Pharo. Enfin pour les plus curieux, de nombreuses conférences sont organisées autour des grandes questions de société! N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site ici!
DSC_8015
Le MuCEUM, Marseille
DSC_8029
Le MuCEUM, Marseille

Le quartier d’Endoume et le Vallon des Auffes

Le Vallon des Auffes est pour moi l’un des plus beaux petits ports de Marseille. A l’époque, de nombreux fabricants de cordage y étaient installés! Vous pouvez vous balader aux alentours du Viaduc et même vous baigner après être passé en dessous! Pour ceux qui veulent profiter de la vue plus longtemps, il y a un petit restaurant de poissons qui propose d’excellents plats juste en face (je vous partage l’adresse en fin d’articles)!
DSC_8013
Le Vallon des Auffes, Marseille

Les calanques de Sugiton

On ne peut venir à Marseille sans venir visiter les calanques et se baigner dans ses superbes eaux turquoises! En arrivant, vous aurez le choix entre plusieurs spots (calanques de Port Miou, de Port Pin, en Vau, de Sormiou, etc…). Pour ma part, mon ami m’a conseillé de visiter celle de Sugiton et je n’ai pas été déçue! Composée de deux criques, chacune avec une petite plage de galets, c’est l’occasion de poser sa serviette et d’aller y faire un plongeon! Pour y accéder, il faut suivre une petite route en lacets depuis le col de la Gineste! Pensez bien à prendre de l’eau!
DSC_8051
Les calanques de Sugiton, Marseille
DSC_8040
Les calanques de Sugiton, Marseille
DSC_8070
Les calanques de Sugiton, Marseille
DSC_8105
Les calanques de Sugiton, Marseille

 

logo 13

Mes bonnes adresses

RestoOù manger?

Chez Jeannot 
Adresse: 129 rue du Vallon des Auffes
C’est en me baladant dans le quartier du Vallon des Auffes, qu’une petite faim a soudainement pointé le bout de son nez! Un peu par hasard, je me suis décidée à m’arrêter dans ce petite restaurant offrant une vue sublime sur le Vallon. A la base, ce restaurant est assez connu pour ses pizzas mais les températures étant très hautes, j’ai plutôt opté pour un petit plat de poissons grillés: rien à dire tout était très bon et très frais, le tout servi dans des quantités généreuses! Les serveurs sont très sympas et les prix vraiment raisonnables! Un dernier petit conseil: n’hésitez pas à passer par la fourchette: les réductions sont vraiment intéressantes le midi!

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

 

Un week-end à Etretat

Love

Un week-end à Etretat: mes impressions

Les terrasses au soleil, les oiseaux qui chantent, les jours qui rallongent… Et oui, c’est l’été qui arrive et cela me donne de plus en plus envie de quitter Paris et d’aller vagabonder dans nos belles régions / villages français! Car oui, quand on y pense, pas vraiment besoin de partir à l’autre bout du monde pour être dépaysée! Première destination de l’été sur ma liste: Etretat. Gardant de très bons souvenirs de mon passage à Deauville et à Honfleur il y a maintenant plusieurs années, j’avais également beaucoup entendu parler de ce petit village Normand, bien connu pour ses falaises que nombreux d’entre nous ont eu l’occasion de découvrir grâce aux peintures de Monet! Plutôt discret l’hiver, Etretat se réveille au printemps et se fait plus vivace, enjouée. C’est d’ailleurs selon moi la meilleure période pour y aller: les touristes se faisant vraiment nombreux l’été! 2 jours suffisent pour visiter Etretat. Dans cet article, je vous propose de découvrir de jolies balades et vous partage une fois de plus mes meilleures adresses!
Etretat 6
Coucher de soleil sur la plage, Etretat

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Etretat?

La balade sur le chemin des douaniers – Vers le golf

Une fois arrivée sur la plage de galets , deux balades s’offrent à vous. La première à votre gauche est la promenade sur le chemin des douaniers. En 5/ 10 minutes, vous arrivez directement en haut de la falaise et pouvez admirer une vue magnifique sur la mer.
Etretat 4
Chemin des douaniers, Etretat
Etretat 3
Chemin des douaniers, Etretat
Etretat 2
Chemin des douaniers, Etretat

La balade vers la chapelle de Notre Dame de La Garde

De l’autre côté, à votre droite, vous pouvez monter en 10/15 minutes tout en haut de la falaise vers la chapelle Notre Dame de la Garde. Vous avez une vue plus dégagée sur les fameuses falaises (celles que l’on voit sur les cartes postales) et surtout moins de monde (sûrement dues aux nombreuses marches ;)). Les deux balades se valent, même si j’ai tout de même eu un petit coup de cœur pour la deuxième!
Etretat 8
Balade vers la chapelle, Etretat

 

logo 13

Mes bonnes adresses

Resto

Où manger?

Le Clos Lupin
Adresse: 22 rue Alphonse Karr
Excellent petit restaurant semi-gastro. Poissons très frais, plats savoureux et délicats. Un bon repère pour les fans de poissons et surtout un excellent rapport qualité prix. Comptez 80 euros à deux pour entrée / plat / dessert + vin!
Le Romain d’Etretat
Adresse: 1 rue Georges Brudeau
Sans grande prétention, ce petit restaurant propose des pizzerias et autres plats italiens. Rien d’exceptionnel (quand même une attention particulière pour leur tiramisu! ;)), mais une bonne occasion pour aller grignoter un morceau en face de la mer à un prix raisonnable (comptez 12 euros la pizza).
La Flotille
Adresse: 22 rue Alphonse Karr
Si vous souhaitez manger une moule frite à Etretat, c’est ici qu’il faut venir. Le restaurant propose plusieurs revisites, mais c’est surtout celles à la normande qui ont éveillé mes papilles! Pour les plus gourmands, la formule à 20 euros (boisson, moules / frites et crêpes) fera grandement l’affaire!

hotel

Où dormir?

Hôtel Ambassadeur – 3* – Comptez 130 € la nuit
Adresse: 10 Avenue de Verdun
Un petit hôtel très mignon situé à 2 minutes à pieds de l’office du tourisme et à 5 minutes à pieds de la plage. Les chambres sont spacieuses, très propres et les lits confortables! Les petits déjeuners sont assez simples mais font l’affaire! En bref, un hôtel bien mais un peu cher pour la qualité du service proposé.

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Cracovie – Leçon d’histoire

Love

Mes impressions

Cracovie est une ville surprenante. J’irais même plus loin en disant que Cracovie est une ville intrigante. Il suffit d’aller se balader 5 minutes dans le vieux quartier pour sentir un lourd passé chargé d’histoire. Les musées concernant ce sujet y sont nombreux et les églises sont très présentes: symbole d’une foi inébranlable du peuple polonais. Si l’ancienne capitale de la Pologne a conservé son charme d’antan, c’est également une ville en pleine mutation: la jeunesse est très présente et sort beaucoup. La nuit, les bars se remplissent et reflètent le caractère multi-culturel de Cracovie: on entend parler toutes les langues! Ville en mouvement: OUI. Finalement, Cracovie n’est pas si différente des capitales européennes: on y trouve le même genre de petits restos (avec quand même une gastronomie très grasse et pas très fine (mais très bonne!)), de nombreux super marchés et autres magasins connus. Néanmoins, impossible de venir à Cracovie sans aller visiter les camps de concentration d’Auschwitz. Les mots me manquent pour décrire cette horrible expérience. Comme s’il m’était impossible d’imaginer que nous pouvions perdre à ce point notre humanité. Cracovie c’est une leçon d’histoire mais par dessus tout un devoir de mémoire…
thumb_IMG_4236_1024
Eglise Sainte-Marie, Cracovie

 

money

Budget

Cracovie est, à l’image de Bratislava, l’une des villes les moins chers d’Europe de l’Est. En tout cas moins cher que Prague et Budapest dont les prix ont rapidement grimpés ces dernières années avec la montée du tourisme. Comptez 1€ le shot (aie aie). Plus sérieusement retenez simplement: 1€ = 4,22 zloty!

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que voir à Cracovie ?

  • Visiter la grande place médiévale de Cracovie – Rynek

La place de Rynek est la deuxième plus grande place d’Europe (après la place Saint Pierre à Rome). Inaugurée au 13ème siècle, elle conserve encore aujourd’hui son style médiéval ! Comptez bien une bonne journée pour la visiter : à elle seule, elle regroupe plusieurs musées, églises, et un hôtel de ville. Voici ma to-do pour cette place si particulière !
thumb_IMG_4255_1024
Place Rynek, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter l’église Sainte Marie (Kosciol Mariacki)
Impossible de louper cette église du 14ème siècle située à l’entrée de la place Rynek! Remarquable par ses deux grandes tours, c’est surtout l’intérieur de l’église qui nous laisse de marbre: le retable situé au dessus de l’hôtel serait le plus grand d’Europe. Les  muraux sont aussi superbes et créent un jeu de lumière assez magique dans cette église gothique! En bref, je conseille cette visite sans hésitation (même aux non-croyants). Seulement petit bémol: dommage qu’il y ait autant de touristes…
thumb_IMG_4253_1024
Eglise Sainte-Marie, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter la halle aux draps – Sukkienice
On pourrait plutôt parler d’une « ancienne » halle aux draps (construite au 13ème siécle) puis-qu’aujourd’hui s’y retrouvent principalement des petits marchands de souvenirs  et gadgets en tout genre! Toutefois l’endroit a conservé son charme et surtout mène à un musée souterrain assez connu qui retrace l’histoire de Cracovie! Un dernier conseil: si vous souhaitez acheter des souvenirs, ne vous attardez pas ici! Les stands se ressemblent tous et surtout vous avez des petites boutiques toutes aussi mignonnes dans le centre de la ville!
thumb_IMG_4244_1024
La halle aux draps, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter le musée de Cracovie au Moyen-Âge
Un superbe musée qui à travers ses nombreuses maquettes, jeux et interactions en tout genre nous fait revivre l’histoire de la Pologne et de Cracovie, ancienne capitale du pays. Un endroit parfait pour les passionnés d’histoire!
Prix: 19 zl (5€)
  • La place Rynek | Voir la statue de bronze réalisé par Igor Mitoraj
Artiste franco-polonais, Igor Mitoraj a laissé sur la place Rynek une immense statue de bronze représentant une tête d’homme basée sur les proportions idéales de la Grèce antique (la loi 1/7 ou la tête doit faire 1/7 du corps) ! Ce qui est le plus amusant, c’est qu’on peut même s’y glisser dedans : un jeu d’enfant !
thumb_IMG_4234_1024
Statue de bronze de Igor Mitoraj, Cracovie
  • Visiter le quartier juif Kazimierz

Si vous pouvez toujours visiter dans le quartier juif les synagogues (le cimetière Remu’h (datant du 15ème siècle) et le nouveau cimetière), le quartier juif de Cracovie a pris depuis quelques années un nouveau souffle. Vidé de tous ses habitants pendant la seconde guerre mondiale, c’est aujourd’hui un quartier où se retrouve la jeunesse autour des nouveaux bars et restaurants au style plutôt hypster. Des concerts de jazz et autres événements y sont organisés toute l’année mais vous pouvez également allez admirer les fresques Street Art en vous baladant !
  • Faire la tournée des bars à shots

Parlons peu…parlons bien ! Pour les plus festifs d’entre nous, Cracovie c’est aussi une bonne occasion de faire la fête ! Quand la nuit tombe, les polonais sortent dans les bars pour se retrouver et aller boire bière, vodka et shots…Le quartier le plus animé est sûrement Kazimierz. On y trouve de nombreux restaurants, bars et il y a beaucoup, beaucoup de monde ! La légende raconte d’ailleurs que personne ne peut faire flancher les polonais…C’est confirmé !
  • Visiter le château Wawel

Le château est magnifique mais alors je vous préviens: il faut vraiment vouloir visiter les lieux! La file d’attente peut, en effet, être très longue. Les prix varient selon les salles / monuments que vous souhaitez visiter. Vous pouvez également choisir de partir faire une visite avec un guide (certaines sont animées en français). Cela peut être intéressant, notamment pour visiter les appartements royaux! En somme, une belle expérience!
Adresse: Wawel 5, 31-001 Kraków, Pologne
thumb_IMG_4269_1024
Château Wawel, Cracovie
thumb_IMG_4267_1024
Château Wawel, Cracovie
  • Découvrir la vieille ville | Stare Miasto

Pour moi, c’est LE quartier à visiter en priorité à Cracovie ! Des petites ruelles pleines de charme, de nombreux musées, églises, boutiques et petits restaurants en tout genre et surtout d’époque ! Car oui, le quartier Stare Miasto est un des seuls quartiers de Cracovie à avoir été épargné pendant la seconde guerre mondiale. Rentré au patrimoine de l’Unesco en 1978, son charme est renforcé par les nombreuses calèches que l’on y rencontre et surtout l’absence totale de voitures ! J’ai vraiment adoré !
thumb_IMG_4231_1024
Vieux quartier, Cracovie
  • L’usine d’Oskar Schindler

Si vous avez vu le film la liste de Schindler, ce musée situé dans le quartier juif de Cracovie est fait pour vous. Bien qu’on y retrouve très peu de traces de l’ancienne usine et pas vraiment d’informations sur la vie de Schindler lui-même (mauvaise communication finalement), ce musée vaut le coup d’œil. Organisé sous forme de parcours, avec des mises en scène assez interactives, ce musée offre une vue d’ensemble assez complète sur l’histoire de Cracovie. Une visite assez complémentaire à celle des camps de concentration d’Auschwitz.
Prix de la visite :
Adresse : ul. Lipowa 4, Cracovie 30-702, Pologne
  • Visiter les camps de concentration d’Auschwitz – Birkenau

Cela faisait longtemps que j’avais envie de visiter les camps de concentration d’Auschwitz – Birkenau. D’une part par devoir de mémoire, pour ne pas oublier cette perte totale d’humanité. Et d’autre part pour mon histoire personnelle : mon grand-père espagnol ayant été déporté dans les camps de concentration sous Franco. Il n’y a pas aucun mot pour décrire la terreur, l’angoisse et l’atrocité qui règnent encore dans ces lieux. Il n’y a aucun mot pour décrire simplement les émotions que j’ai ressentis pendant cette journée, comme si l’empreinte de tous ces innocents n’était jamais vraiment partie.
Mon seul conseil est de faire cette visite à la fin de votre séjour à Cracovie car une chose est sûre: nous n’en ressortons pas les mêmes.
Prix de la visite : Comptez 40 euros au départ de Cracovie (1H30 de trajet aller) avec un guide. Le mieux est de passer par votre hôtel / auberge de jeunesse pour vous organiser l’excursion.
Temps de la visite : Comptez une journée entière : visite du premier camp Auschwitz I le matin et Auschwitz II – Birkenau l’aprem.
thumb_IMG_4275_1024
Auschwitz – Pologne

logo 13

Mes bonnes adresses

 

hotel

Où dormir?

Atlantis Hostel – Comptez environ 20/25€ la nuit
Adresse: Dietla 58, 30-001 Kraków, Pologne
Une petite auberge de jeunesse située à côté du quartier juif et pas très loin du centre de la ville. Les chambres sont très propres et silencieuses et le personnel accueillant. N’hésitez pas à aller les voir si vous avez besoin de conseils pour vos visites! Ils nous avaient bien aidé dans l’organisation de notre visite d’Auschwitz.

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

 

Bratislava: Let’s party!

Love

Un week-end à Bratislava: mes impressions

Peu de personnes viennent visiter Bratislava et pourtant, c’est une ville qui vaut le coup d’œil. Tout d’abord parce qu’elle est près de la plupart des grandes capitales d’Europe de l’Est (1h de route (60km) de Vienne, 3h de bus de Budapest, etc…). Ensuite parce que Bratislava est le symbole même d’une ville en pleine transformation suite à un héritage soviétique lourd (et oui n’oublions pas que Bratislava n’est devenue la capitale de la Slovaquie qu’en 1993 suite à la scission de la Tchéquoslovaquie en deux pays : la Slovaquie donc et la République Tchèque). Comptant 44 000 habitants, c’est une ville à taille humaine et surtout pleine de charme : notamment grâce à son cœur historique et son château offrant une vue sublime sur les toits de la capitale (cela m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à certains panoramas d’Italie). Néanmoins Bratislava, c’est aussi une ville de contraste : contraste entre une véritable révolution culturelle vers la modernité, l’Art, l’histoire, le tourisme et une ancienne génération toujours marquée par les guerres, visibles à travers des bâtiments froids, austères et abandonnés. Je suis restée à Bratislava une journée et une nuit (vous pouvez peut-être prévoir deux jours pour ne pas courir). J’ai aimé arpenter ces ruelles, découvrir cette nouvelle culture et surtout…faire la fête : car oui la capitale est aussi le nouvel eldorado de la jeunesse Slovaque…de plus en plus ouverte sur le monde.
thumb_IMG_3780_1024
Vue sur les toits de Bratislava

money

Budget

Bien que Bratislava reste une ville très accessible (prix bien moins chers qu’en France et plutôt proches de ceux que l’on peut trouver en Europe de l’Est), le pouvoir d’achat n’est pas aussi élevé que celui auquel on peut s’attendre (notamment depuis l’entrée du pays dans la zone euro en 2004). Néanmoins, pas de prise de tête avec les taux de change : ici on paie tout en euro !!

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Bratislava?

  • Visiter le centre historique de Bratislava

Avec ses petites maisons aux couleurs pastel, on se croirait presque dans certaines ruelles de Prague ! En effet, on retrouve la même influence Art Nouveau que l’on a dans d’autres capitales d’Europe de l’Est comme celle de la République Tchèque, Vienne ou encore Zagreb. Le centre historique se visite assez rapidement (une heure suffit pour faire le tour). Néanmoins vous pouvez flâner dans les cafés et les restos pour profiter pleinement du charme de ces vieux quartiers !
thumb_IMG_3752_1024
En route vers le château, Bratislava
thumb_IMG_3754_1024
Centre historique, Bratislava
  • Visiter la place Hlavné Namestie

La place Hlavne namestie (toute petite place) est le lieu de rencontre des habitants de Slovaquie notamment lors des fêtes religieuses de l’année (Pâques, la Saint-Sylvestre, Noël, etc…). C’est également le principal point de repère pour se situer dans la ville. A partir de la place, vous pouvez visiter l’église jésuite, le palais Kutscherfeld (devenu aujourd’hui l’ambassade de France), ou encore l’ancien hôtel de ville (d’un jaune tout du moins…éclatant) ou encore le musée de Bratislava. Personnellement, je n’ai passé qu’une journée et une nuit (nous y reviendrons plus tard 😉) dans la capitale. J’ai donc profité de mon temps pour me balader dans la ville (et faire la fête) plutôt que d’être enfermée dans les musées !
thumb_IMG_3794_1024
La « Grande » place de Bratislava
  • Le château de Bratislava

Un peu à l’image de Ljubljana en Slovénie, le château médiéval de Bratislava surplombe la ville du haut de sa colline (85m d’ascension, quand même !). Construit au 5ème siècle, il avait à l’époque pour but de protéger la ville des ennemis. Au fil des siècle, il eut plusieurs fonctions différentes : résidence royale, base militaire, …etc. Aujourd’hui le château de Bratislava (reconstruit en 1946 suite à un incendie) abrite une magnifique collection de tapisseries, argenteries, meubles, bijoux vous permettant d’en apprendre un peu plus sur l’histoire du pays (comptez une heure pour la visite). Vous pouvez également profiter d’une petite balade aux alentours du château pour admirer la vue sur la vieille ville et le Danube !
Adresse : Zamocka ulica, Bratislava, Slovaquie
Prix : 3 € l’entrée
thumb_IMG_3766_1024
Château de Bratislava
thumb_IMG_3761_1024
Château de Bratislava

 

 

logo 13

Mes bonnes adresses

party

Où sortir?

PRIMI
Adresse: Michalská 378/21, 811 03 Staré Mesto, Slovaquie
Il paraît que le PRIMI est au départ un restaurant Italien assez branché. Mais quand la nuit tombe et que les verres se remplissent, l’endroit change d’ambiance…comme par magie: la musique résonne, les gens se déhanchent transformant l’endroit en un véritable bar dansant! Nous y avons passé une excellente soirée puisque nous sommes restés jusqu’à la fermeture! Et surtout les boissons sont vraiment (mais vraiment) peu chères!

hotel

Où dormir?

Downtown Backpackers Hostel – Environ 12€ la nuit
Adresse: Panenská 680/31, 811 03 Bratislava, Slovaquie
Bon j’annonce la couleur: clairement pas un endroit à garder dans son carnet d’adresse pour venir passer un week-end d’amoureux en Slovaquie! Néanmoins, l’auberge fait l’affaire: les prix des chambres sont peu chers et même si l’endroit est un peu « vieillot » tout est propre: les lits, la salle de bain. Si vous avez envie de cuisiner, vous avez un petit salon assez kitch mais plutôt confortable où vous pouvez vous relaxer! Sinon, l’auberge propose également des petits plats au bar plutôt bons! En bref, bien pour une escale mais pas plus!

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25