Oman & Dubaï

Love

Dix jours à Oman : mes impressions

 Oman est aujourd’hui le deuxième pays que j’ai eu la chance de visiter au Moyen Orient, après la Jordanie. Situé au Sud de la Péninsule d’Arabie, le sultanat s’est particulièrement développé et ouvert au reste du monde sous le règne du sultan actuel, Qabus ibn Saïd, au pouvoir depuis 1970. Pour la petite histoire, c’est après avoir renversé son père que Qabus décida de mettre en place toute une série de politiques pour moderniser le pays: constructions de nouvelles routes, ouvertures d’écoles, adhésion à l’ONU et à l’OMC et surtout concession du droit de vote aux femmes (en 1995…). Même si le pays est essentiellement dépendant de l’exploitation de ses ressources naturelles(en particulier le pétrole), les résultats sont là: nous nous sommes de plus en plus nombreux à visiter Oman. Pour la diversité et l’originalité de ses paysages: à la fois rocheux, désertiques et aqueux. Pour sa richesse culturelle, son atmosphère… mais surtout la multitude d’activités pouvant séduire les plus sportifs d’entre nous comme les amoureux de la nature ou d’histoire.Bienvenue à Oman!
IMG_4949
Entrée de Wadi Bani Khalid, Oman
money

Budget

Un voyage à Oman, comme dans la majorité des pays du Moyen Orient, coûte assez cher. Si vous pouvez déjeuner ou dîner pour des prix plutôt corrects (entre 5 et 10 € par personne), les prix des hôtels sont quant à eux chers (surtout au vue de la qualité des prestations). Enfin, impossible de se déplacer sans voiture, ce qui rajoute une note de 500€ à la fin de vos vacances!
Pour le taux de conversion, retenez que 1€=0,44 rial omanais!

 

logo 10Ce qu’il faut prévoir

  • Impossible de venir à Oman sans l’obtention d’un visa. Pour cela, vous pouvez faire directement votre demande en ligne sur ce site (ici) – maximum 72h avant votre arrivée – ou le prendre à l’aéroport. Pour un séjour de moins de 10 jours, le visa vous coûtera 5 OMR (12€).
  • Une location de voiture. Les transports en commun sont malheureusement encore peu développés au sultanat d’Oman et les distances entre les villes et autres sites touristiques souvent longues. Le meilleur moyen pour visiter le pays est donc de louer une voiture. Pour cela, vous pouvez faire votre demande directement en ligne avant votre arrivée (notamment sur le site de RentalCars ici) ou louer une voiture à l’aéroport. Comptez environ 500€ la semaine (assurance comprise). Pour information, nous avons roulé environ 1500km en 10 jours.
  • Une carte SIM. Pour pouvoir rouler sans problème, n’oubliez pas le GPS. Je vous conseille donc d’acheter une carte SIM à Mascate (vous n’aurez pas de difficulté à trouver une petite boutique de téléphonie). Comptez entre 10 et 20€ pour la carte.
    Petit conseil 1: préférez Waze à Google Maps (qui nous aura joué plus d’un tour!)
    Petit conseil 2: certains endroits touristiques peuvent vite se remplir et trouver un logement pour la nuit devient alors un vrai casse-tête. Avoir une carte SIM permet donc de passer rapidement un coup de téléphone aux hôtels plutôt que de passer par Booking où les réservations sont souvent complètes.
  • Une tente! Si vous souhaitez dormir à la belle étoile, n’hésitez pas à glisser une tente dans vos bagages ou à l’acheter sur place!
  • Enfin, les essentiels: un bon guide du routard (je vous déconseille fortement le Lonely Planet qui n’est absolument pas à jour), une bonne paire de chaussures de randonnée, de la crème solaire et surtout de l’eau dans le coffre!

cropped-balon-3.png

Un court week-end à Dubaï

C’est en prenant mes billets d’avion pour le sultanat d’Oman que l’idée d’un petit stop over à Dubaï m’est venu! En effet, Dubaï est situé à moins d’une heure de vol de Mascate, capitale d’Oman. Un week-end suffit pour visiter la ville (comptez une journée de plus si vous souhaitez visiter Abu Dabi – déjà prévu pour un prochain arrêt dans la région).Dubaï est, à l’image de ce que l’on peut voir dans les médias, la ville de la démesure. Il suffit d’aller dans le Dubaï Mall (plus grand centre commercial des Emirats Arabes Unis avec une surface de 800 000m² carré) pour s’en rendre compte. Avec plus de 1200 boutiques, on y trouve également un aquarium géant rempli de requins, le squelette d’un dinosaure vieux de plusieurs centaines de milliers d’années et une fashion avenue… Rien que ça!
IMG_4507
La Marina de nuit, Dubaï
En sortant du Mall, ne manquez pas la Burj Khalifa, la plus grande tour du monde construite par le bien connu promoteur immobilier, Emaar (830m² carré de haut, ça donne le vertige mais surtout réalisée en seulement 5 ans!). Pour ceux qui le souhaitent, la Burj Khalifa offre une plateforme d’observation (au 124ème étage) pour admirer la vue sur la Marina, le cœur même du nouveau Dubaï! Le ticket d’entrée coûte autour de 50€ s’il est réservé en ligne (78€ sur place).
IMG_4514
Business District, Dubaï
En un week-end et à travers quelques balades, vous aurez largement le temps d’admirer tous les contrastes de Dubaï! D’un côté, la ville moderne avec ses hauts gratte-ciels, très nombreux et construits depuis seulement le début des années 80! De l’autre, le Burj Al Arab (cet hôtel bien connu en forme de voile de bateau) mais surtout le vieux Dubaï, ses souks et son vieux port (le Dubaï Creek) qui apportent une certaine authenticité à la ville.
IMG_4500
Burj Al Arab, Dubaï
IMG_4528
Le vieux Dubaï
Enfin, sachez qu’à Dubaï on paye en dirham émirien (et que 1 dirham = 0,24€).
logo 11

Mon itinéraire à Oman

Etape 1: Mascate

Ce qui m’a le plus étonné en venant à Mascate, c’est qu’on ne visite pas une ville mais plusieurs villes dans la ville! La carte du Lonely Planet m’a d’ailleurs laissée bien perplexe! Il m’est cependant apparu après plusieurs balades que l’organisation cartographique n’était pas si compliquée! Considérez Mascate comme un puzzle où chaque pièce détient sa propre ambiance, sa propre atmosphère…et le tour est joué!
  • Mutrah et sa corniche
Mutrah, la belle! Qu’il est bon de retourner à un peu plus d’authenticité après avoir visité Dubaï. Commencez votre balade par le marché aux poissons (le matin) à l’ouest de la ville et continuez votre balade tout au long de la corniche qui mène jusqu’au fort. Sur votre route, n’hésitez pas à aller faire un tour au Souk. Vous y trouverez toutes sortes d’épices, de tissus et pourrez également déguster un lemon mint, boisson sucrée pour laquelle j’ai développé un vrai coup de cœur! Mutrah offre aussi quelques bonnes adresses de restaurants, dont un très local proposant des spécialités omanaises (ce qui est étonnement assez rare dans le reste du pays). Je vous laisse l’adresse en fin d’article.
IMG_4548
Mutrah, Oman
  • Le vieux Mascate
Une petite ville pleine de charme qui est aujourd’hui considérée comme la plus petite capitale au monde. En effet, 30 minutes vous suffiront largement pour vous balader entre le palais coloré et clinquant du sultan Qaboos (interdit à la visite), la grande Mosquée et le musée Bait Al Zubair. Le grand boulevard est décoré avec élégance et entouré par de magnifiques jardins.
IMG_4563
Le palais du sultan, vieux Mascate, Oman
  • Al Bustan
Après ces visites plutôt citadines, rien de mieux que de s’arrêter et d’aller faire un tour à la plage. Nous avons jeté notre dévolu sur celle d’Al Bustan et avons admiré le coucher de soleil depuis le bar du Ritz Carlton. Adresse en fin d’article.

Etape 2: la route des forts

Impossible de venir à Oman sans commencer par une visite des forts – ils ont la même valeur que nos châteaux français. Vous y croiserez notamment de nombreux touristes omanais venus les admirer en famille!
  • Le fort de Nakhal
L’un des plus beaux forts que nous ayons eu la chance de visiter (avec celui de Bahla). Situé à une centaine de kilomètres de Mascate, on s’y perd et on y découvre de nombreuses salles, chacune dédiée à un groupe d’individus (femmes, enfants, hommes, etc…). La vue panoramique sur la palmeraie et les monts Hajar vaut largement le coup d’œil. La visite coûte moins d’1€ (ouf!)
IMG_4592
Le fort de Nakhal, Oman
IMG_4603

Le fort de Nakhal, Oman

  • Le fort de Nizwa
Ancienne capitale d’Oman, Nizwa a su profiter des politiques de modernisation (nouveaux réseaux de communication, école, hôpital) mises en place par le sultan actuel Saïd Ibn Taimour pour devenir aujourd’hui un arrêt phare pour les touristes.
On y vient essentiellement pour son fort (moins impressionnant selon moi que celui de Nakhal ou de Bahla et plus cher: prix de l’entrée à 5€ !!) et pour son souk (où vous pourrez acheter épices et poteries).
  • Le fort de Bahla
Egalement pour moi l’un des plus beaux forts d’Oman. Situé aux pieds de Djebel Akdar (environ 1h30 en voiture), il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.
IMG_4634
Le fort de Bahla, Oman
IMG_4637

Le fort de Bahla « Mais où est la chambre des parents? » – Oman

IMG_4656

Le fort de Bahla – Oman

IMG_4662

Vue depuis le fort de Bahla – Oman

Etape 3: Djebel Akhdar

Pour les fans de randonnée, rien de mieux que d’aller faire un tour à Djebel Akhdar. Il constitue le massif central des monts Hajar (chaîne de montagnes qui traverse le nord d’Oman). Le mieux est de demander à votre hôtel si des guides sont disponibles. A partir de là, différents points de vue sont accessibles dont le Diana Point (en hommage à la princesse Diana qui y était venue) qui est pour moi un des plus beaux endroits d’Oman.
IMG_4738
Diana Point – Djebel Akhdar – Oman
IMG_4734

Diana Point – Djebel Akhdar – Oman

Etape 4: le désert de Wahiba Sands – Sharqiya Sands

Ayant déjà passé plusieurs nuits dans la désert de Wadi Rum en Jordanie, nous avons décidé de visiter le désert de jour, préférant rejoindre la ville, Sur, à la tombée de la nuit. Toutefois, plusieurs camps de bédouins peuvent vous accueillir et vous proposer moultes excursions (quad, balades en chameaux, 4×4, etc…).
Pour notre part, nous sommes partis une petite journée en compagnie d’un local dans sa voiture. L’entrée du désert est facilement accessible avec les voitures de location mais rouler dans les dunes demande un peu de pratique!
Le désert de Wahiba Sands est très différent de ce que nous avons pu voir, notamment en Jordanie. Le sable est moins rouge et d’une finesse assez extraordinaire. Il n’y absolument aucune roche. Juste une multitude de dunes, de formes très différentes façonnées par les tempêtes. Les jeux d’ombres et de lumières sont superbes, surtout en fin de journée quand le soleil se couche.
IMG_4878
Wahiba Sands – Oman
IMG_4843
Wahiba Sands – Oman
IMG_4815
Wahiba Sands – Oman

Etape 5: les Wadis!

Pour finir votre voyage en beauté, rien de mieux que d’aller faire un tour dans les Wadis! Nous en avons visité deux!
  • Wadi Shab
Le plus beau des Wadis! En arrivant sur le parking, il vous faudra prendre une petite barque à moteur qui vous emmènera de l’autre côté de la berge pour quelques rials. A partir de là 45 minutes / 1 heure de marche vous seront nécessaires pour rejoindre les Wadis. La balade est vraiment sublime entourée de roches, de palmiers, et de sources aux couleurs turquoises.
IMG_5001
Wadi Shabs – Oman
IMG_5040
Wadi Shabs – Oman
  • Wadi Bani Khalid
Le plus petit des deux Wadis. Une fois votre voiture garée, il vous faudra marcher environ 15 minutes avant de plonger dans votre Wadi et de vous faire manger vos petites peaux mortes par les poissons!
Nous avons eu beaucoup de chance car il y avait très peu de touristes à ce moment-là. Sachez néanmoins que le port d’un T-shirt et d’un pantalon est normalement obligatoire pour les femmes. L’accès est gratuit!
IMG_4910
Wadi Bani Khalid, Oman
logo 13

Mes bonnes adresses

hotel

Où dormir?

/!\ A noter: attention aux prix des hôtels affichés sur les sites internet. Il faut la plupart du temps rajouter 10/20% de taxes supplémentaires.
Dubai – Canal Central Hotel – 5* – 100€ / la nuit
Superbe hôtel situé au cœur du business district. Les chambres sont spacieuses et modernes (lit utra king size super confortable) avec de grandes salles de bain (et baignoires)! Les petits déjeuners sont vraiment copieux et délicieux: un large choix de plats européens et orientaux vous seront proposés! Le dernier petit plus: la piscine avec une vue superbe sur le business district et la Burj Khalifa.
IMG_4513
Canal Central Hotel – Dubaï
Mascate – Centara Muscat Hotel Oman – 80€ / la nuit
Situé en périphérie de Mascate (à une quinzaine de minutes de l’aéroport), cet hôtel est tout confort: piscine en rooftop, petits déjeuners copieux et très bons, chambre spacieuse et propre. Le personnel est au petit soin et surtout c’est calme!
A noter également: si vous souhaitez acheter une carte SIM, sachez qu’il y a une petite boutique juste en face de l’hôtel.
Djebel Akdar – Alila Jabal Akhdar
Un magnifique hôtel créé par un architecte ayant eu l’ingéniosité de réutiliser les pierres de la région. Le rendu est juste incroyable. Les chambres donnent sur la vallée et sont décorés avec goût. Les diner et petit déjeuner sont composés de mets fins et délicats d’une cuisine typiquement omanaise. Les extérieurs de l’hôtel sont eux aussi époustouflants, notamment la piscine à débordement en pleine nature. Un petit bijou.
IMG_4684
Alila, Dejbel Akhdar – Oman
IMG_4712
Alila, Dejbel Akhdar – Oman
Sur – Sur Plaza Hotel – 60€ / la nuit
Point d’arrêt pour aller visiter les Wadis, cet hôtel est très correct à tous niveaux (propreté des chambres, petit déjeuner, personnel). Si vous le souhaitez, vous pouvez vous renseigner à l’accueil sur les excursions organisées. Il y en a plusieurs pour les Wadis mais aussi pour aller admirer la ponte des tortues dans la réserve Ras Al Jinz.
party

Où boire un verre?

Ritz Carlton Hotel – Al Bustan

Pour aller admirer le coucher du soleil sur la plage accompagné d’un petit mojito, rien de mieux que de s’arrêter au Ritz Carlton. Les prix sont similaires à ce que l’on peut trouver à Paris et la vue sur la mer est tout simplement sublime. Un bon moment!
IMG_4568
Ritz Carlton Hotel – Al Bustan – Oman
Resto

Où manger dans un vrai restaurant Omanais?

Pour être honnête, nous n’avons pas très bien mangé à Oman. Contrairement à la Jordanie où les plats étaient goûtus et frais (sans pour autant avoir de véritable identité culinaire), nous avons trouvé très peu de restaurants authentiques omanais.
Voilà, selon moi la meilleure adresse de Mascate.
Bait Al Luban – Mutrah – Comptez une dizaine d’euros par personne
Situé à l’ouest de Mutrah (juste en face du marché aux poissons), ce restaurant situé à l’étage est le lieu de rendez-vous des omanais et des touristes venus déguster les plats du pays (demandez à vous faire installer sur la terrasse pour la vue). Soupes, boulettes de viandes épicées, et autres brochettes suffiront très certainement à vous ravir les papilles! N’hésitez pas à réserver à l’avance, le restaurant est souvent plein!

Bangkok: Buddha’s Land & decadence

Love

Bangkok: mes impressions

Que dire de Bangkok? Je me souviendrai encore bien longtemps de cette vue spectaculaire que j’ai pu admirer en atterrissant de nuit dans la capitale Thaïlandaise. Des millions de petites lumières brillant de plus en plus ardemment dans l’obscurité dans laquelle nous étions depuis plusieurs heures. Et c’est pour dire, Bangkok, c’est plus de 8 millions d’habitants, 4 fois plus qu’à Paris. Désordre dérangeant pour certains, foutoir joyeux pour d’autres, Bangkok, c’est ses tuk-tuks, taxis, motos qui klaxonnent de jour comme de nuit; ses multitudes stands de nourritures à base de chicken rice, noodles, insectes en tout genre; ses bars chics et branchés ou sombres et glauques. Bangkok fait partie de ces villes fascinantes qui se sont développées trop vite laissant de forts clivages visibles et malaisants. Mais entre le business district et les quartiers pauvres, Bangkok c’est aussi des habitants qui bien que venant des quatre coins du monde sont tous envoûtés par cette atmosphère si particulière: ville de tous les possibles, philosophie bouddhiste presque confucéenne, big hub de la région du Sud-Est, légèreté (ou pas)… Bangkok n’a clairement pas été ma destination préférée en Asie du Sud-Est: trop touristique? Sûrement. Surtout un vrai manque d’authenticité qui, il y a peu de temps encore, devait continuer à en faire rêver certains! Retour sur un voyage plein de nuances!
10389693_10153162692912468_693532593704283162_n.jpg
money

Budget

Mis à part certains hôtels un peu luxes, les prix sont vraiment faibles à Bangkok. Faites néanmoins attention aux arnaques touristiques et autres vols qui y sont très nombreux. Pour le taux de conversion, ici on paie en baht et retenez que 1€ = 40 bahts!

 

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que faire à Bangkok?

Visiter le palais royal

Le palais royal de Bangkok n’est pas très vieux, surtout quand on pense à nos châteaux français! Bâti en 1782 par le roi Rama 1er, de nombreuses autres structures se sont rajoutées au fil des siècles. Une fois les portes du palais franchies (comptez une dizaine euros et pensez surtout à bien vous couvrir les bras et les jambes), vous aurez l’opportunité de vous balader entre les temples, statuts, et autres bâtisses. 2h sont suffisantes selon moi pour visiter le palais. Pensez également à aller voir le buddha d’émeraude (Wat Phra Kaeo), une statue en jade de plus 75 cm de haut, véritable symbole religieux à Bangkok.
Prix: 350 bahts (entrée couplée avec le palais Vinmanek)
Adresse: Na Phra Lan Rd, Maharaj Pier

14975_10204446979236096_5787049354139332866_n.jpg

La visite de Wat Pho, le temple du bouddha couché

Construit en 1832 par Rama III, impossible de louper ce bouddha (et oui, ce n’est pas un simple buddha parmi les buddhas). Mesurant 45m de long sur 15m de haut, il est entière recouvert d’or et représente l‘entrée dans le Nirvana et la fin des réincarnations. Le jardin autour du temple est très sympa, un belle visite à faire en même temps que ce temple. Comptez 1/2h pour faire le tour!
Prix: 20 baths
Adresse: 2 Sanam Chai Rd

Le Wat Arun, le temple de l’aube

Le temple de l’aube doit son nom au Dieu Hindou Aruna, le symbole de l’aurore. Situé dans le quartier de Bangkok Yai, vous pouvez y accéder par bateau en vous baladant sur le fleuve Chao Phraya. Il abritait autrefois le buddha d’émeraude  qui fut déplacé par la suite. C’est un lieu très majestueux et plus spirituel que les autres temples que j’ai pu voir dans la capitale.
Prix du bateau: 4 bahts
Prix de la visite: 50 bahts
Adresse: 158 Wang Doem Road

wat-arun-tempel-der-morgenrote.jpg

La visite des Klongs

Pour une ambiance plus apaisante et zen, rien de mieux que de prendre un Long Trail (long bateau propulsé par un moteur à gaz) pour aller se balader sur le fleuve et aller visiter les marchés et villages flottants. Vous n’aurez pas de mal à trouver un conducteur pour vous emmener mais attention aux arnaques!

10649471_10153152022392468_8242972156978110872_n

Aller se balader sur Khao San Road

Le soir, pour sortir, se faire masser, manger, prendre un verre, ou voir un ping pong show….(et vomir), rien de mieux que d’aller se balader sur Khao San Road. Artère principale des expatriés, c’est ici qu’on vient le soir pour se retrouver. Vous y trouverez également de nombreux rooftops dont les prix sont parfois presque aussi élevés qu’à Paris!

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Belle-île-en-Mer, paradis Breton

Love Un week-end à Belle-Île-en-Mer: mes impressions

Belle-Île-en-Mer est la plus grande des îles de Bretagne. Située dans le golfe du Gascogne dans le département du Morbihan, c’est un petit coin de paradis qui s’offre à vous lorsque vous débarquez à Palais. Car oui, venir à Belle-Île lorsqu’on vient de Paris, ça se mérite! Après un trajet en train jusqu’à la gare d’Auray puis un bus jusque Quiberon, vous finirez par le meilleur moment du trajet: le ferry jusqu’à Belle-Île. Comptez environ 4h quand tout s’enchaîne bien! Une fois arrivée, s’ouvre alors la parenthèse d’un long week-end plein de douceur: le port, le cri des mouettes, l’iode de la mer qui vous enivre, les délicieux plats de poissons et surtout le chant mélodieux des oiseaux qui vous réveillent le matin! Belle-Île ne peut que plaire à tout le monde: aux plus festifs ( je vous lance le défi d’affronter leurs pirates), aux amoureux de la nature, mais aussi aux plus sportifs d’entre nous! Belle-Île a cette particularité de vous dépayser en quelques jours et de vous laisser dans un tel sentiment de repos et de bien-être que vos collègues auront l’impression que vous êtes parti dix jours! Vous l’aurez compris, je ne suis pas seulement tombée amoureuse d’un Breton mais également de sa région!
IMG_0990
Arrivée à Belle-Île en Mer en ferry!

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Belle-Île?

Aller voir le coucher de soleil sur le port de Sauzon

IMG_0932
Port de Sauzon, Belle-Île-en-Mer

Affronter les tempêtes à la pointe des Poulains

IMG_0924
Pointe des Poulains – Belle-Île-en-Mer
IMG_1794.jpg
Pointe des Poulains – Belle-Île-en-Mer

Se baigner aux Grands Sables

IMG_0942
Les Grands Sables – Belle-Île-en-Mer

Faire le tour de l’île en vélo et admirer les paysages

IMG_0914
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer
IMG_0957
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer
IMG_0929
Balade en vélo, Belle-Île-en-Mer

logo 13

Mes bonnes adresses

Resto

Où manger?

Roz Avel
Adresse: rue du lieutenant Riou
Situé près du port de Sauzon, dans une petite rue étroite, c’est un des meilleurs restaurants de Belle-Île, si ce n’est le meilleur: service impeccable, conseils sincères et avisés, large choix de belles bouteilles de vin, plats recherchés et goûtus. L’été, demandez à profiter de la terrasse, un peu sur-élevée, calme et très cosy. En bref, un immanquable à Belle-Île mais surtout une adresse qui nous épate à chaque passage et ne nous déçoit jamais!
IMG_0964
Roz Avel, Belle-Île-en-Mer

 

party

Où prendre un verre?

Le Café Clara
Adresse: Port Goulphar
Le café Clara est avant tout un hôtel / Spa qui propose également des services de restauration et un service bar. La terrasse est superbe et offre une vue incroyable sur le port Goulphar. Les cocktails sont très bons, mais un peu chers (comptez 15% plus cher qu’à Paris).
IMG_1350
Vue depuis le Café Clara, Belle-Île-en-Mer
Marie Galante
Adresse: Hôtel restaurant le Grand Large, port Goulphar
De même, la Marie Galante est un hôtel restaurant (très très bon restaurant apparemment mais pas encore testé)! Il bénéficie d’une superbe terrasse donnant sur le port! La vue est époustouflante! Les prix des verres sont un peu moins chers qu’au Café Clara et ils vous servent aussi des petits amuse-bouches délicieux! Une bonne adresse!
IMG_0977
Vue depuis le Marie-Galante, Belle-Île-en-Mer

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Cracovie – Leçon d’histoire

Love

Mes impressions

Cracovie est une ville surprenante. J’irais même plus loin en disant que Cracovie est une ville intrigante. Il suffit d’aller se balader 5 minutes dans le vieux quartier pour sentir un lourd passé chargé d’histoire. Les musées concernant ce sujet y sont nombreux et les églises sont très présentes: symbole d’une foi inébranlable du peuple polonais. Si l’ancienne capitale de la Pologne a conservé son charme d’antan, c’est également une ville en pleine mutation: la jeunesse est très présente et sort beaucoup. La nuit, les bars se remplissent et reflètent le caractère multi-culturel de Cracovie: on entend parler toutes les langues! Ville en mouvement: OUI. Finalement, Cracovie n’est pas si différente des capitales européennes: on y trouve le même genre de petits restos (avec quand même une gastronomie très grasse et pas très fine (mais très bonne!)), de nombreux super marchés et autres magasins connus. Néanmoins, impossible de venir à Cracovie sans aller visiter les camps de concentration d’Auschwitz. Les mots me manquent pour décrire cette horrible expérience. Comme s’il m’était impossible d’imaginer que nous pouvions perdre à ce point notre humanité. Cracovie c’est une leçon d’histoire mais par dessus tout un devoir de mémoire…
thumb_IMG_4236_1024
Eglise Sainte-Marie, Cracovie

 

money

Budget

Cracovie est, à l’image de Bratislava, l’une des villes les moins chers d’Europe de l’Est. En tout cas moins cher que Prague et Budapest dont les prix ont rapidement grimpés ces dernières années avec la montée du tourisme. Comptez 1€ le shot (aie aie). Plus sérieusement retenez simplement: 1€ = 4,22 zloty!

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que voir à Cracovie ?

  • Visiter la grande place médiévale de Cracovie – Rynek

La place de Rynek est la deuxième plus grande place d’Europe (après la place Saint Pierre à Rome). Inaugurée au 13ème siècle, elle conserve encore aujourd’hui son style médiéval ! Comptez bien une bonne journée pour la visiter : à elle seule, elle regroupe plusieurs musées, églises, et un hôtel de ville. Voici ma to-do pour cette place si particulière !
thumb_IMG_4255_1024
Place Rynek, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter l’église Sainte Marie (Kosciol Mariacki)
Impossible de louper cette église du 14ème siècle située à l’entrée de la place Rynek! Remarquable par ses deux grandes tours, c’est surtout l’intérieur de l’église qui nous laisse de marbre: le retable situé au dessus de l’hôtel serait le plus grand d’Europe. Les  muraux sont aussi superbes et créent un jeu de lumière assez magique dans cette église gothique! En bref, je conseille cette visite sans hésitation (même aux non-croyants). Seulement petit bémol: dommage qu’il y ait autant de touristes…
thumb_IMG_4253_1024
Eglise Sainte-Marie, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter la halle aux draps – Sukkienice
On pourrait plutôt parler d’une « ancienne » halle aux draps (construite au 13ème siécle) puis-qu’aujourd’hui s’y retrouvent principalement des petits marchands de souvenirs  et gadgets en tout genre! Toutefois l’endroit a conservé son charme et surtout mène à un musée souterrain assez connu qui retrace l’histoire de Cracovie! Un dernier conseil: si vous souhaitez acheter des souvenirs, ne vous attardez pas ici! Les stands se ressemblent tous et surtout vous avez des petites boutiques toutes aussi mignonnes dans le centre de la ville!
thumb_IMG_4244_1024
La halle aux draps, Cracovie
  • La place Rynek | Visiter le musée de Cracovie au Moyen-Âge
Un superbe musée qui à travers ses nombreuses maquettes, jeux et interactions en tout genre nous fait revivre l’histoire de la Pologne et de Cracovie, ancienne capitale du pays. Un endroit parfait pour les passionnés d’histoire!
Prix: 19 zl (5€)
  • La place Rynek | Voir la statue de bronze réalisé par Igor Mitoraj
Artiste franco-polonais, Igor Mitoraj a laissé sur la place Rynek une immense statue de bronze représentant une tête d’homme basée sur les proportions idéales de la Grèce antique (la loi 1/7 ou la tête doit faire 1/7 du corps) ! Ce qui est le plus amusant, c’est qu’on peut même s’y glisser dedans : un jeu d’enfant !
thumb_IMG_4234_1024
Statue de bronze de Igor Mitoraj, Cracovie
  • Visiter le quartier juif Kazimierz

Si vous pouvez toujours visiter dans le quartier juif les synagogues (le cimetière Remu’h (datant du 15ème siècle) et le nouveau cimetière), le quartier juif de Cracovie a pris depuis quelques années un nouveau souffle. Vidé de tous ses habitants pendant la seconde guerre mondiale, c’est aujourd’hui un quartier où se retrouve la jeunesse autour des nouveaux bars et restaurants au style plutôt hypster. Des concerts de jazz et autres événements y sont organisés toute l’année mais vous pouvez également allez admirer les fresques Street Art en vous baladant !
  • Faire la tournée des bars à shots

Parlons peu…parlons bien ! Pour les plus festifs d’entre nous, Cracovie c’est aussi une bonne occasion de faire la fête ! Quand la nuit tombe, les polonais sortent dans les bars pour se retrouver et aller boire bière, vodka et shots…Le quartier le plus animé est sûrement Kazimierz. On y trouve de nombreux restaurants, bars et il y a beaucoup, beaucoup de monde ! La légende raconte d’ailleurs que personne ne peut faire flancher les polonais…C’est confirmé !
  • Visiter le château Wawel

Le château est magnifique mais alors je vous préviens: il faut vraiment vouloir visiter les lieux! La file d’attente peut, en effet, être très longue. Les prix varient selon les salles / monuments que vous souhaitez visiter. Vous pouvez également choisir de partir faire une visite avec un guide (certaines sont animées en français). Cela peut être intéressant, notamment pour visiter les appartements royaux! En somme, une belle expérience!
Adresse: Wawel 5, 31-001 Kraków, Pologne
thumb_IMG_4269_1024
Château Wawel, Cracovie
thumb_IMG_4267_1024
Château Wawel, Cracovie
  • Découvrir la vieille ville | Stare Miasto

Pour moi, c’est LE quartier à visiter en priorité à Cracovie ! Des petites ruelles pleines de charme, de nombreux musées, églises, boutiques et petits restaurants en tout genre et surtout d’époque ! Car oui, le quartier Stare Miasto est un des seuls quartiers de Cracovie à avoir été épargné pendant la seconde guerre mondiale. Rentré au patrimoine de l’Unesco en 1978, son charme est renforcé par les nombreuses calèches que l’on y rencontre et surtout l’absence totale de voitures ! J’ai vraiment adoré !
thumb_IMG_4231_1024
Vieux quartier, Cracovie
  • L’usine d’Oskar Schindler

Si vous avez vu le film la liste de Schindler, ce musée situé dans le quartier juif de Cracovie est fait pour vous. Bien qu’on y retrouve très peu de traces de l’ancienne usine et pas vraiment d’informations sur la vie de Schindler lui-même (mauvaise communication finalement), ce musée vaut le coup d’œil. Organisé sous forme de parcours, avec des mises en scène assez interactives, ce musée offre une vue d’ensemble assez complète sur l’histoire de Cracovie. Une visite assez complémentaire à celle des camps de concentration d’Auschwitz.
Prix de la visite :
Adresse : ul. Lipowa 4, Cracovie 30-702, Pologne
  • Visiter les camps de concentration d’Auschwitz – Birkenau

Cela faisait longtemps que j’avais envie de visiter les camps de concentration d’Auschwitz – Birkenau. D’une part par devoir de mémoire, pour ne pas oublier cette perte totale d’humanité. Et d’autre part pour mon histoire personnelle : mon grand-père espagnol ayant été déporté dans les camps de concentration sous Franco. Il n’y a pas aucun mot pour décrire la terreur, l’angoisse et l’atrocité qui règnent encore dans ces lieux. Il n’y a aucun mot pour décrire simplement les émotions que j’ai ressentis pendant cette journée, comme si l’empreinte de tous ces innocents n’était jamais vraiment partie.
Mon seul conseil est de faire cette visite à la fin de votre séjour à Cracovie car une chose est sûre: nous n’en ressortons pas les mêmes.
Prix de la visite : Comptez 40 euros au départ de Cracovie (1H30 de trajet aller) avec un guide. Le mieux est de passer par votre hôtel / auberge de jeunesse pour vous organiser l’excursion.
Temps de la visite : Comptez une journée entière : visite du premier camp Auschwitz I le matin et Auschwitz II – Birkenau l’aprem.
thumb_IMG_4275_1024
Auschwitz – Pologne

logo 13

Mes bonnes adresses

 

hotel

Où dormir?

Atlantis Hostel – Comptez environ 20/25€ la nuit
Adresse: Dietla 58, 30-001 Kraków, Pologne
Une petite auberge de jeunesse située à côté du quartier juif et pas très loin du centre de la ville. Les chambres sont très propres et silencieuses et le personnel accueillant. N’hésitez pas à aller les voir si vous avez besoin de conseils pour vos visites! Ils nous avaient bien aidé dans l’organisation de notre visite d’Auschwitz.

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

 

Bratislava: Let’s party!

Love

Un week-end à Bratislava: mes impressions

Peu de personnes viennent visiter Bratislava et pourtant, c’est une ville qui vaut le coup d’œil. Tout d’abord parce qu’elle est près de la plupart des grandes capitales d’Europe de l’Est (1h de route (60km) de Vienne, 3h de bus de Budapest, etc…). Ensuite parce que Bratislava est le symbole même d’une ville en pleine transformation suite à un héritage soviétique lourd (et oui n’oublions pas que Bratislava n’est devenue la capitale de la Slovaquie qu’en 1993 suite à la scission de la Tchéquoslovaquie en deux pays : la Slovaquie donc et la République Tchèque). Comptant 44 000 habitants, c’est une ville à taille humaine et surtout pleine de charme : notamment grâce à son cœur historique et son château offrant une vue sublime sur les toits de la capitale (cela m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à certains panoramas d’Italie). Néanmoins Bratislava, c’est aussi une ville de contraste : contraste entre une véritable révolution culturelle vers la modernité, l’Art, l’histoire, le tourisme et une ancienne génération toujours marquée par les guerres, visibles à travers des bâtiments froids, austères et abandonnés. Je suis restée à Bratislava une journée et une nuit (vous pouvez peut-être prévoir deux jours pour ne pas courir). J’ai aimé arpenter ces ruelles, découvrir cette nouvelle culture et surtout…faire la fête : car oui la capitale est aussi le nouvel eldorado de la jeunesse Slovaque…de plus en plus ouverte sur le monde.
thumb_IMG_3780_1024
Vue sur les toits de Bratislava

money

Budget

Bien que Bratislava reste une ville très accessible (prix bien moins chers qu’en France et plutôt proches de ceux que l’on peut trouver en Europe de l’Est), le pouvoir d’achat n’est pas aussi élevé que celui auquel on peut s’attendre (notamment depuis l’entrée du pays dans la zone euro en 2004). Néanmoins, pas de prise de tête avec les taux de change : ici on paie tout en euro !!

 

cropped-balon-3.png

Que faire à Bratislava?

  • Visiter le centre historique de Bratislava

Avec ses petites maisons aux couleurs pastel, on se croirait presque dans certaines ruelles de Prague ! En effet, on retrouve la même influence Art Nouveau que l’on a dans d’autres capitales d’Europe de l’Est comme celle de la République Tchèque, Vienne ou encore Zagreb. Le centre historique se visite assez rapidement (une heure suffit pour faire le tour). Néanmoins vous pouvez flâner dans les cafés et les restos pour profiter pleinement du charme de ces vieux quartiers !
thumb_IMG_3752_1024
En route vers le château, Bratislava
thumb_IMG_3754_1024
Centre historique, Bratislava
  • Visiter la place Hlavné Namestie

La place Hlavne namestie (toute petite place) est le lieu de rencontre des habitants de Slovaquie notamment lors des fêtes religieuses de l’année (Pâques, la Saint-Sylvestre, Noël, etc…). C’est également le principal point de repère pour se situer dans la ville. A partir de la place, vous pouvez visiter l’église jésuite, le palais Kutscherfeld (devenu aujourd’hui l’ambassade de France), ou encore l’ancien hôtel de ville (d’un jaune tout du moins…éclatant) ou encore le musée de Bratislava. Personnellement, je n’ai passé qu’une journée et une nuit (nous y reviendrons plus tard 😉) dans la capitale. J’ai donc profité de mon temps pour me balader dans la ville (et faire la fête) plutôt que d’être enfermée dans les musées !
thumb_IMG_3794_1024
La « Grande » place de Bratislava
  • Le château de Bratislava

Un peu à l’image de Ljubljana en Slovénie, le château médiéval de Bratislava surplombe la ville du haut de sa colline (85m d’ascension, quand même !). Construit au 5ème siècle, il avait à l’époque pour but de protéger la ville des ennemis. Au fil des siècle, il eut plusieurs fonctions différentes : résidence royale, base militaire, …etc. Aujourd’hui le château de Bratislava (reconstruit en 1946 suite à un incendie) abrite une magnifique collection de tapisseries, argenteries, meubles, bijoux vous permettant d’en apprendre un peu plus sur l’histoire du pays (comptez une heure pour la visite). Vous pouvez également profiter d’une petite balade aux alentours du château pour admirer la vue sur la vieille ville et le Danube !
Adresse : Zamocka ulica, Bratislava, Slovaquie
Prix : 3 € l’entrée
thumb_IMG_3766_1024
Château de Bratislava
thumb_IMG_3761_1024
Château de Bratislava

 

 

logo 13

Mes bonnes adresses

party

Où sortir?

PRIMI
Adresse: Michalská 378/21, 811 03 Staré Mesto, Slovaquie
Il paraît que le PRIMI est au départ un restaurant Italien assez branché. Mais quand la nuit tombe et que les verres se remplissent, l’endroit change d’ambiance…comme par magie: la musique résonne, les gens se déhanchent transformant l’endroit en un véritable bar dansant! Nous y avons passé une excellente soirée puisque nous sommes restés jusqu’à la fermeture! Et surtout les boissons sont vraiment (mais vraiment) peu chères!

hotel

Où dormir?

Downtown Backpackers Hostel – Environ 12€ la nuit
Adresse: Panenská 680/31, 811 03 Bratislava, Slovaquie
Bon j’annonce la couleur: clairement pas un endroit à garder dans son carnet d’adresse pour venir passer un week-end d’amoureux en Slovaquie! Néanmoins, l’auberge fait l’affaire: les prix des chambres sont peu chers et même si l’endroit est un peu « vieillot » tout est propre: les lits, la salle de bain. Si vous avez envie de cuisiner, vous avez un petit salon assez kitch mais plutôt confortable où vous pouvez vous relaxer! Sinon, l’auberge propose également des petits plats au bar plutôt bons! En bref, bien pour une escale mais pas plus!

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Budapest et ses thermes

Love

Passer un week-end prolongé à Budapest: mes impressions

Budapest: Buda et Pest. Quand on vient visiter la capitale Hongroise, rien ne laisse supposer que cette ville fût autrefois séparée en deux. Unifiés en 1873, les quartiers chics de Buda se sont doucement fondus dans ceux plus authentiques et vivants de Pest. Reste le fleuve qui sépare ces deux territoires, symboliquement, comme un clin d’œil à leur histoire. La perle du Danube, comme on l’appelle souvent a tout pour plaire: des monuments architecturaux impressionnants portant encore les traces d’un passé pas très glorieux, des grands espaces, fidèles aux malheureuses aspirations communistes, mais aussi des bars, cafés, restos plus sympas et branchés où il fait bon de flâner! Budapest est pour moi LA capitale européenne à visiter l’hiver. Ses lumières, ses balades, son atmosphère lui donnent un côté magique, presque enchanteresse! Vous l’aurez compris, Budapest a été un vrai coup de cœur pour moi! Retour sur mon petit périple!
Vue depuis le château – Budapest, Hongrie

 

money

Budget

Si le prix de la bière et des restos reste très raisonnable (bien en dessous de la moyenne à Paris), les prix des logements, quant à eux) peuvent être assez élevés! En quelques années seulement (6 ans entre mes deux séjours à Budapest), les prix des hôtels ont pris au moins 20%! Soyez aussi attentifs aux arnaques!
Pour le taux de conversion, comptez 1€ = 365 forint. Si vous voulez, faire des économies pensez à la Budapest Card qui vous permettra de bénéficier des transports gratuitement et d’avoir des prix réduits sur les visites des musées! Pour plus d’informations, cliquez ici!

 

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que voir à Budapest?

Le Parlement

Situé dans le quartier de Pest, le parlement de Budapest nous sublime à la fois par les détails néo-gothiques de son architecture que par sa prédominance globale. On pourrait croire que ce bâtiment date d’il y a plusieurs siècles et pourtant il fut seulement inauguré en 1902! Aujourd’hui, il est toujours le siège de l’Assemblée National de la Hongrie! Il y a de nombreuses visites (y compris en français) d’une très grande qualité: raison pour laquelle je vous conseille vraiment d’aller réserver vos places en avance sur internet (vous pouvez les prendre ici).
Dans ce parlement, vous aurez notamment la possibilité de visiter la salle de la coupole où se trouve la couronne de Saint-Etienne (un véritable symbole en Hongrie)! Si vous vous baladez du côté de Buda, profitez de monter tout en haut du château pour admirer de nuit le parlement illuminée qui donne sur le Danube: grandiose!
Prix de la visite: 12 euros
Adresse: Kossuth Lajos tér 1-3, 1055 Hongrie
Le Parlement – Budapest, Hongrie

 

Le Mont Gellert et le château de Budapest

Si vous souhaitez avoir la meilleure vue de Budapest c’est ici qu’il faut aller: au mont Gellert! Vous pouvez y accéder par funiculaire ou à pieds pour les plus courageux! C’est aussi l’occasion d’aller visiter le château de Budapest (la résidence des rois du pays) ou plutôt de Buda (Budavar) puisque c’est sur cette partie du Danube qu’il se situe! Les explications des rois hongrois ne sont pas vraiment très détaillées (sauf visite guidée) mais vous aurez la possibilité de profiter de la vue des différentes terrasses!
Adresse: Szent György tér
Prix de la visite: autour de 5€
Funiculaire pour aller au château – Budapest, Hongrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château de Budapest – Budapest – Hongrie

 

Le Marché couvert de Budapest

Situé à Pest dans le quartier central, le marché couvert de Budapest n’est pas un simple lieu touristique! Tout d’abord par son histoire puisqu’il a été construit en 1900 par un français bien connu: Gustave Eiffel. Enfin par la multitude de produits frais qu’il propose: de très nombreux stands de fruits, légumes, épices (dont le paprika, une grande spécialité Hongroise) mais également de nombreuses petites échoppes à l’étage où déguster des spécialités locales pour quelques euros! Un petit bonheur!
Adresse: Fővám tér 1-3
Le marché couvert – Budapest, Hongrie

 

L’Eglise Saint-Matthias

L’Eglise Saint-Matthias est un monument majeur du quartier de Buda. Construite au 13ème siècle, cette église a une longue et périlleuse histoire. Après un incendie au XVIème siècle, elle fut transformée en mosquée puis redétruite après la conquête des Hasbourgs pour être de nouveau construite en église! La visite de l’intérieur vaut le coup d’œil!
Prix de la visite: 3€
Adresse: Szentháromság tér 2.
L’église Saint-Matthias – Budapest, Hongrie

 

Le quartier juif

Le quartier juif est un immanquable à Budapest! Pas seulement par son histoire, mais aussi par sa vie culturelle. Tout d’abord, il  y a bien entendu la Grande Synagogue, construire en 1859. Elle a une architecture assez imposante (et ressemble d’ailleurs beaucoup à une église, ce qui lui a valu quelques critiques). Vous pouvez la visiter à l’intérieur mais le prix de l’entrée est assez cher (autour de 15€ dans mon souvenir, pour un lieu religieux, sérieusement?). Vous avez également la possibilité de visiter le mémorial de l’Holocauste. Je l’ai trouvé assez bien fait puisque contrairement à la maison de la terreur, il retraçait plutôt bien le développement du climat antisémite avant la guerre 39/45. Les témoignages sont prenants, l’atmosphère sombre et les objets de l’époque conservés rendent la visite encore plus authentique. Le devoir de mémoire est ici bien réalisé! S’il vous reste du temps, profiter d’une petite flânerie pour faire les bars du quartier: assez originaux, vous y trouverez de nombreuses fresques où prendre des photos! Une belle expérience!
Adresse de la grande synagogue: Dohany u.2
Adresse du mémorial de l’Holocauste: Páva u., 1094 Hongrie (comptez 4€ pour la visite)
La grande synagogue – Budapest, Hongrie
Le quartier juif – Budapest, Hongrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La place des héros

Classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, la place des héros a été construite pour célébrer les mille ans d’installation des Magyars (groupe ethno-linguistique d’Asie Centrale) dans la plaine Hongroise. Impossible de la louper: elle fait partie d’un « hub » culturel et touristique assez important à Budapest. Située au bout de l’avenue Andrassy, elle n’est pas très loin de l’opéra de Budapest, de la maison de la terreur ou encore des bains de Széchenyi! De quoi finir votre visite en beauté!
Adresse: Hősök tere, 1146 Hongrie

 

La place des héros – Budapest, Hongrie

 

La maison de la terreur

Inaugurée en 2002, la maison de la terreur est en réalité l’ancien quartier général du parti politique communiste hongrois. Elle retrace ainsi les deux dictatures marquées par le fascisme et le régime de Staline. La reconstitution des faits de l’époque à travers l’exposition rend l’endroit froid à la limite de l’épouvante (notamment par les cellules des prisonniers dans les caves à la fin de la visite). La queue est assez longue et l’expo assez brouillonne finalement malgré les audio guides: il n’y a pas vraiment d’explications sur le climat pré 39 et donc de suite logique. Je reste un peu mitigée sur cette visite, même si elle reste un site clé à voir (rien que pour l’histoire du bâtiment) à Budapest!
Prix: 10 €
Adresse: Andrássy út 60, 1062 Hongrie
La maison de la terreur – Budapest, Hongrie

 

Les thermes de Budapest

Impossible de venir à Budapest sans venir faire un petit plouf dans ses thermes! J’ai eu l’occasion de visiter deux fois la capitale Hongroise et je suis toujours allée aux mêmes: les thermes Széchenyi. J’ai tout simplement adoré cette ambiance hivernale à profiter des bains thermaux la nuit, sous un ciel étoilé. Les thermes Széchenyi sont assez bien organisés puisqu’ils vous donnent la possibilité de profiter des bains à l’extérieur et à l’intérieur, pour les plus frileux. En plus des bains, vous avez également la possibilité de profiter d’un énorme sauna et des bassins glacés! Pour les plus riches d’entre nous, n’hésitez à passer à l’accueil réserver un massage! Un dernier petit conseil: si vous le pouvez, allez-y tôt le matin ou tard le soir car les thermes sont très touristiques et se remplissent très vite!
Prix de l’entrée: 18 euros (vous pouvez prendre votre coupe file ici)
Adresse: Állatkerti krt. 9-11, 1146 Hongrie

 

logo 13

Mes bonnes adresses

RestoLes restaurants

Spiler & la rue Kiraly
AdresseKiraly utca 13. | Gozsdu udvarBudapest 1075, Hongrie
Si vous souhaitez aller dîner dans un endroit un peu branché, je ne peux que vous conseiller cette petite ruelle perdue dans le centre de Budapest: oui, il m’aura bien fallu 20 minutes pour la trouver: bonjour mon sens de l’orientation! Mais, le jeu en valait la chandelle. Quand la nuit tombe, les bars s’animent, la musique vibre et les jeunes cadres y viennent pour dîner et refaire le monde. Ici, vous ne trouverez pas de nourriture Hongroise: plutôt des plats de cuisine méditerranéenne, nord américaine. Pour notre part, nous avons opté pour le restaurant Spiler: d’excellentes burgers, un service au top, une ambiance vraiment sympa, des cocktails bien réalisés! Bref, un vrai coup de cœur pour cette adresse puisque nous y sommes retournés le lendemain!

Brunch

Où bruncher / prendre un goûter?

Avenue Café
Adresse: Budapest, Paulay Ede u. 1, 1061 Hongrie
Si vous voulez une bonne adresse pour vous retrouver entre copines, j’ai trouvé le sport parfait à Budapest! Petit café très girly, à la déco scandinave, brunchs très complets avec des plats simples mais savoureux, smoothies, thés, jus frais pressés! Quand les températures sont vraiment très froides à Budapest, c’est LA bonne adresse où s’arrêter!

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Prague, la belle

Love

Passer un week-end prolongé à Prague: mes impressions

Prague, la belle. Quelle ville magnifique et que de doux souvenirs j’y ai laissés ! J’ai eu la chance d’aller à Prague deux fois en hiver. Celle qui m’a le plus marquée fut bien entendu ma visite durant les fêtes de Noël : neige, énorme sapin et superbes décorations sur la place de l’horloge… Une atmosphère féérique. Prague est un lieu chargé d’histoire. Fortement marquée par la seconde guerre mondiale (n’oublions pas que 90% de la population juive a été décimée en République Tchèque à cette époque), je n’oublierai jamais ma visite au mémorial, ni le sentiment de vide intense et de profonde empathie que j’ai eu lorsque j’ai croisé le regard de ces vieilles dames rescapées de ce drame. Prague, c’est aussi une présence culturelle forte avec de nombreux musées, de l’Art Nouveau poussé à l’extrême (superbe exposition de Mucha), et une production cristal de à n’en plus finir. Prague, c’est un château surplombant la ville à l’image de ceux que l’on peut rencontrer dans les films de princesse. Prague, c’est son pont et son superbe coucher de soleil sur le fleuve Vltava. Prague c’est un peu une ville d’amoureux et une chose est sûre : j’y emmènerai le mien 😊
IMG_4038
Grande Place – Prague, République Tchèque

money

Budget

Bien qu’étant en Europe de l’Est, Prague reste une ville assez chère car très touristique. Il y a également beaucoup de musées / églises / monuments à visiter et les prix ne sont pas donnés (je pense notamment à la grande synagogue que j’ai refusé de visiter tant je trouvais le prix exorbitant pour une institution religieuse). Ici on paie en couronne Tchèque : 100 couronnes = 4 euros. Dernier conseil : faîtes attention aux pickpockets, très nombreux et aux bureaux de change (qui s’arrangent vraiment sur leur taux). Le mieux est de passer par votre banque ou d’échanger à l’aéroport.

 

cropped-cropped-cropped-noun_1065902_cc2.png

Que voir à Prague?

  • Se balader sur la place de la vieille ville

Magnifique place aux mélanges de style (baroque, classique et rococo) qui me fait beaucoup penser aux ambiances des villes de Flandre ou du Nord de l’Europe comme Amsterdam ou même Arras. Situé au cœur du vieux Prague (Staré Mesto), on y trouve pas mal d’églises, l’hôtel de ville, des petits cafés, restaurants et des artistes ou autres magiciens qui viennent animer la place ! Mais surtout, la vedette ici, c’est l’horloge astronomique (Orloj) qui sonne toutes les heures entre 9h et 21h entrainant un attroupement assez impressionnant sous son carillon !
IMG_3803
Grande Place – Prague, République Tchèque
IMG_4063
Grande Place – Prague, République Tchèque
  • Visiter l’horloge astronomique et admirer la vue sur la grande place

Vieille de 600 ans, l’horloge est en réalité située dans l’ancien hôtel de ville ! La visite permet de visiter les différentes salles, de comprendre le fonctionnement du carillon (avec son défilé des 12 apôtres) mais surtout d’admirer une superbe vue sur la grande place ! Le mieux est de venir en début de soirée pour admirer le coucher de soleil !
Prix de la visite : plein tarif 250 CZK (10€) et tarif réduit 150 (6€)CZK
Adresse :  Staroměstské nám. 1, 110 00 Staré Město, Tchéquie
IMG_3801
Horloge astronomique – Prague, République Tchèque
  • Visiter le musée Art Nouveau consacré à l’artiste Mucha

Situé dans le palais Kaunic (un palais baroque de la vieille ville), ce musée est entièrement consacré à l’Art Nouveau et possède une superbe collection de l’artiste Alfons Mucha et quelques œuvres de Klimt ! La boutique est aussi très sympa : une bonne occasion si vous cherchez des cadeaux à ramener !
Prix de la visite :250 CZK ie 10 €
Adresse : Panska 890/7 | Kaunicky Palace, Prague 110 00
  • Traverser le pont Charles et admirer la vue sur le fleuve Vltava

Le pont Saint Charles est le plus grand symbole de Prague. Autrefois appelé le pont de Pierre (et pourtant, il était en bois à l’époque 😉), il changea de nom en l’honneur de Charles IV (alors empereur des romains au 14ème siècle). Aujourd’hui, c’est le lieu parfait pour une balade en amoureux, en particulier très tôt le matin, à l’aube ou pour venir admirer un magnifique coucher de soleil sur le fleuve Vltava. Sur ce long pont qui relie la vieille ville au quartier de Mala Strana (là où l’on trouve le château de Prague), vous trouverez de nombreux musiciens, artistes en tout genre et petits marchands de pacotilles. Il y a également de nombreuses statuts de saints dont celle de Jean Népomucène, un prètre catholique marthyr qui, paraît-il, porterait chance à tous ceux venant poser sa main sur lui…
IMG_4110
Pont Saint- Charles – Prague, République Tchèque
IMG_4102
Vue depuis le pont Saint Charles – Prague, République Tchèque
  • Aller écouter un concert près du mur de John Lennon
Situé après le Pont Saint Charles (vers le quartier de Mala Strana), le John Lenon Wall est un mur très coloré (amateur de street Art, foncez !) où viennent chanter des artistes de rue ! Ce mur dénote par ses couleurs et son style, assez inhabituel à Prague, mais également par son histoire : surtout lorsqu’on sait que John Lenon n’a jamais mis les pieds dans la capitale !
IMG_4133
Mur John Lennon – Prague, République Tchèque
IMG_4116
A côté du mur John Lennon – Prague, République Tchèque
  • Visiter le château de Prague

Le château de Prague est l’un des plus beaux monuments de la ville. Situé en haut d’une colline, il donne vue sur le fleuve Vltava ! Il est très grand (selon le livre Guinness des records, il serait même le plus grand château au monde avec une emprise au sol de 570m). C’est ici que la plupart des empereurs, rois de bohème vivaient ! D’ailleurs les présidents de la République Tchèque actuels y vivent encore ! Profitez de la relève de la garde à midi et prévoyez une bonne après-midi pour avoir le temps de tout visiter (attention la vente des billets ferme à 14h).
Prix de la visite : Billet circuit long 350 CZK avec 7 monuments (ie 14€) et billet circuit court avec 4 monuments 250 CZ (ie 10€)
Adresse : 119 08 Prague 1, Tchéquie
IMG_3869
Eglise du château – Prague, République Tchèque
IMG_3849
Vue depuis le château – Prague, République Tchèque
  • Visiter le quartier juif et l’ancien cimetière

Le quartier Josefov est le quartier juif de Prague situé dans la vieille ville. Si aujourd’hui, on aime y flâner pour les jolies maisons bourgeoises au style Art Nouveau et ses grandes avenues, il ne faut pas oublier qu’avant le début du 20ème siècle, c’était un quartier indépendant assez insalubre. Il y a beaucoup de choses à visiter dans ce quartier chargé d’histoire (prenez au moins une demi-journée) ! Synagogues, musées, cimetière juif (le plus grand d’Europe avec 100 000 cercueils), galeries d’Art (la plus connue étant la galerie moderne Robert Guttman et ses artistes du 19ème et 20ème siècle) …Ce qui m’a le plus marqué c’est le mémorial juif dans la synagogue Pinkas avec ses murs recouverts d’inscription des prénoms et noms de personnes juives disparues pendant la guerre. Un grand sentiment de solitude et de tristesse mais surtout une véritable prise de conscience face aux conséquences des événements de cette sombre période.
Pour visiter ce quartier, vous avez la possibilité entre plusieurs tickets (soit des tickets individuels par monument), soit des pass.
Pass 1 : 300 CZK (ie 12€) | Accès au cimetière, salle des cérémonies, synagogues (Klaus, Maisel, Espagnole, Pinkas)
Pass 2 : 480 CZK (ie 19€) | Accès aux monuments cités au-dessus + la synagogue Vieille-Nouvelle et celle jubilaire
IMG_3954
Cimetière juif – Prague, République Tchèque
  • Monter tout en haut de la tour Petrin et admirer une vue sur Prague à 360 degrés

Si vous avez envie d’admirer une vue vue magnifique sur Prague, rien de mieux que de monter sur la colline de Petrin (pour les moins sportifs, il y a le funiculaire) et de monter les 298 marches de la tour Petrin construite à la fin du 19ème siècle et considérée par les habitants comme la petite Tour Eiffel Tchèque ! L’endroit est sympa, moins touristique qu’ailleurs et il y a pas mal de choses à faire aux alentours : balade dans des parcs, Monastère de Strahov!
Prix de la visite : comptez 150 CZK ie 6€
Adresse : Ujezd | Prague 1 – Lesser Town, Prague 118 00, République tchèque
IMG_3989
Vue depuis la tour Petrin – Prague, République Tchèque

 

  • Faire le palais de glaces près de la tour Petrin

Ou plutôt ne pas faire…Sauf si vous avez 4euros à perdre ! Il y a pas mal de queue et on se retrouve à passer 10 minutes dans un labyrinthe de miroirs (certes fun au demeurant, mais quand même) pour prendre 3 photos et sortir ! Personnellement, cette expérience ne m’a pas emballé mais je pense que ça peut-être amusant pour les familles venant avec des enfants !
Prix de la visite : 4€
Adresse : Petrinske Sady | Mala Strana, Prague 18000, République tchèque

logo 13

Mes bonnes adresses

 

Resto

Où manger?

Lokal Douhla
Adresse : Dlouhá 33, 110 00 Staré Město, Tchéquie
Situé dans le quartier juif de Prague, ce restaurant propose de la très bonne cuisine Tchèque (plats typiques sans prétention mais bons !) , dans un cadre assez typique ! Les prix sont très corrects (la bière est la moins chère de Prague !) mais le service est à revoir…
Eat Well
Adresse: Kostnické nám. 635/3, 130 00 Praha-Žižkov-Praha 3, Tchéquie
Pour tous ceux qui en ont un peu marre de la « bouffe » Tchèque et qui veulent se régaler de petits plats européens…:ce restaurant est fait pour vous! Un petit restaurant italien situé près du quartier de Ziskov et de la VSE university. Excellent plats et brunchs et très bon rapport qualité prix!

party

 Où prendre un verre ?

The Dancing House
Adresse : Jiráskovo nám. 1981/6, 120 00 Nové Město, Tchéquie
Bâtiment assez original par son architecture et situé au centre de Prague. En réalité, la maison de la danse (comme son nom l’indique) est composée de deux bâtiments : l’un en verre et l’autre en béton, s’enlaçant l’un et l’autre et représentant des danseurs. Les boissons n’ont rien de particulières mais je vous conseille de monter tout en haut pour aller siroter un verre tout en admirant la vue sur Prague et plus particulièrement le pont Saint Charles et le fleuve Vltava.
IMG_4164
The Dancing House – Prague, République Tchèque
ArchVegetal
Adresse: Rybna 716/24, Praha 1 – Stare Mesto
Dans le vieux quartier de Prague, un petit café au style bobo/vegan-friendly qui se transforme également en flex office! Une bonne adresse où venir se réchauffer et une mention spéciale au cheesecake de la maison!
IMG_3919
Arch Vegetal – Prague, République Tchèque

hotel

Où dormir?

Post Hotel Prague – 20 euros la nuit
Adresse: Moravská 1530/9, 120 00 Praha 2, Tchéquie
Post Hotel est une auberge de jeunesse située à 20 minutes à pieds de la vieille ville dans laquelle j’ai séjourné pendant mon deuxième séjour à Prague. Pour en avoir fait quelques unes depuis que je voyage, celle-ci est sûrement l’une des plus propres, des plus calmes et des plus sures que j’ai pu faire! Le personnel est très sympa et bienveillant! La literie impeccable et confortable! Je recommande à 300%

 

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Dublin & Howth: un week-end au vert!

Love

Un week-end entre Dublin & Howth : mes impressions

Quand je pense à Dublin, deux images me viennent directement en tête: la bière et la pluie! Et pourtant, mon petit séjour fut rempli de surprises! Si deux / trois jours sont largement suffisants pour visiter la capitale et s’imprégner de son histoire, les plus téméraires pourront s’aventurer à seulement 20 minutes du centre de la ville pour aller profiter de la verdure et des ports de pêcheurs! Je partage avec vous dans cet article mes meilleures visites et surtout mes meilleures adresses de restaurants (les best Fish & Chip) pour les plus gourmands! Bonne lecture!
DSC_4905
Dans les rues de Dublin, Irlande

logo 10

 Ce qu’il faut prévoir avant de partir

  • Un parapluie et des bottes de pluie!
  • Un bon guide!
  • Une bonne paire de baskets pour aller faire des randonnées hors de la ville!
DSC_4853 (1)
En balade dans les parcs – Dublin, Irlande

moneyBudget

Les prix sont moins chers qu’à Paris mais quand même! Comptez le même budget que vous allez visiter une belle ville de province comme Lyon ou Bordeaux!

cropped-balon-3.png

Que faire à Dublin?

  • Parliament House

Je n’ai pas visité l’intérieur du Parliament House mais l’extérieur est tout de même à voir puisque le bâtiment est considéré comme l’un des plus beaux de la capitale (avec le Trinity College)!
            Petite leçon d’histoire….
A l’époque, le Parliament House (construit en 1739 sous le règne de Georges II) accueillait deux chambres: la chambre des Lords et la chambre des communes (House of Commons). Par la suite, l’essentiel des décisions politiques étant prises à Londres, les députés furent obligés de se rendre en Angleterre. Aujourd’hui le Parliament House est le siège social de la Bank of Ireland.
  • Trinity College

Le Trinity College est l’université la plus grande et la plus connue de Dublin. Elle fut fondée à la fin du 16ème siècle à la demande de la reine Elisabeth Ire d’Angleterre. A l’époque, l’université n’accueillait que des protestants et élèves masculins! Les choses ont bien changé depuis puisque des étudiants des quatre coins du monde se retrouvent aujourd’hui dans les amphis! Le Trinity College est aussi très connue pour sa bibliothèque et surtout un de ces trésors cachés: le livre Book of Kells. Ce livre a été écrit par des moines celtiques au 9ème siècle et est considéré encore aujourd’hui comme l’un des grands chef d’œuvres du christianisme Irlandais.
Prix: La visite est gratuite. Ce sont les étudiants de l’université qui organisent les visites guidées (d’une très grande qualité et implication). C’est vous qui choisissez le tips final!
Adresse: College Green, Dublin 2
DSC_5031
Trinity College – Dublin, Irlande
  • Le HA’PENNY Bridge

Le Ha’penny bridge est un des ponts les plus célèbres de Dublin (et pourtant je ne lui trouve rien d’exceptionnel). Ce petit pont est en fer forgé blanc et traverse le Liffey (fleuve qui traverse la ville de Dublin). Il relie ainsi le quartier de Temple Bar à O’Connell Street!
DSC_4938 (1)
Le Ha’ppeny Bridge – Dublin, Irlande
    Petite anecdote…
Pour la petite anecdote, l’histoire raconte qu’à l’époque (date de construction du pont: 1816), les passants devaient s’acquitter d’un impôt d’un demi penny pour pouvoir traverser le fameux pont! Cette légende dut marquer les esprits puisque le pont en garda le nom!
  • Temple Bar

Un quartier animé, coloré et énergique! On y retrouve souvent des guitaristes chantonnant leurs sérénades! Un quartier sympa pour aller savourer une bonne bière Irlandaise en fin d’après-midi / début de soirée!
DSC_4908
Temple Bar – Dublin, Irlande
DSC_4916
Temple Bar – Dublin, Irlande
  • La cathédrale Saint-Patrick

C’est LA cathédrale anglicane à voir à Dublin! Elle a été déjà été reconstruite une fois (au 13ème siécle) donc il ne reste rien du bâtiment d’origine (qui date quand même du 5ème siècle)! Je ne la trouve pas particulièrement atypique, plutôt austère même, mais son architecture gothique me fait un peu penser aux décors de certaines scènes d’Harry Potter! Le mieux est pour moi de faire une visite guidée pour bien comprendre l’histoire religieuse du pays.
Prix de la visite: 6 euros
Adresse: St Patrick’s Close, Wood Quay, Dublin 8, DZ08 H6X3, Irlande

 

DSC_4851
Cathédrale Saint-Patrick – Dublin, Irlande
DSC_4840 (2)
Cathédrale Saint-Patrick – Dublin, Irlande
  • Marsh’s Library

A deux pas de la cathédrale Saint-Patrick, j’ai pris plaisir à visiter cette magnifique bibliothèque publique (la plus vieille d’Irlande) composée non moins de 26 000 œuvres. Plongez vous dans cette ambiance feutrée et n’hésitez surtout pas à poser vos questions aux dames de l’accueil, toujours prêtes à partager avec vous leurs anecdotes! Des visites guidées sont également disponibles. Comptez 30 minutes de visite.
Prix de la visite: 3 €
Adresse: St Patrick’s Close, Wood Quay, Dublin, Irlande
DSC_5041
Marsh’s Library – Dublin, Irlande
DSC_5057-Modifier
Marsh’s Library – Dublin, Irlande
  • Le château de Dublin

Le château de Dublin fut le siège du pouvoir britannique de la capitale jusqu’en 1922. Par la suite, ce bâtiment remplit d’autres fonctions: résidence royale, cours de justice et aujourd’hui centre de conférence. Il n’y a malheureusement pas grand chose à voir dans ce lieu chargé d’histoires. Seul le 1er étage est visitable. Mon guide était assez ennuyeux (il avait hâte d’être en pause je pense!) et n’y mettait pas vraiment de bonne volonté (inutile de dire que la visite fût rapide…). Les salles sont assez sobres. Dommage, j’aurais aimé en apprendre plus!
Prix de la visite: 4,5€
Adresse: Dame St, Dublin 2, Irlande
DSC_5095
Le château de Dublin – Dublin, Irlande
  • Chester Beatty Library

La bibliothèque de Chester Beatty a été créée en 1950 pour conserver les œuvres d’un des grands acteurs de l’industrie minière de l’époque: Alfred Chester. Elle a ensuite ré ouvert ses portes en 2000. Située à deux pas du château de Dublin, elle renferme une collection importante de livres, enluminures, calligraphies de toutes les religions du monde ainsi que de petits objets d’Asie et Orient. Il y a également une salle réservée aux gravures de Goya! Vous pouvez aussi faire une petite pause avant de repartir pour aller prendre un café sous leur verrière! Magique!
Prix de la visite: visite gratuite
Adresse: Dublin Castle, Dublin 2, Irlande
  • National Gallery

Lorsqu’il pleut (et il pleut beaucoup à Dublin…), rien de mieux que de s’arrêter à la National Gallery. Magnifique musée sur 3 étages composé de nombreuses œuvres allant du 17ème au 20ème. On y retrouve de grands artistes comme Le Caravage, Goya ou Poussin.
Prix de la visite: visite gratuite!
Adresse: Merrion Square W, Dublin 2, Irlande

Que faire à Howth?

Pour aller se mettre un peu au vert, rien de mieux que de prendre le train pour se rendre à 30 minutes de Dublin à Howth! Ancien village de pêcheurs, Howth fait désormais partie intégrante de la banlieue de Dublin. Ce n’est pas loin de la capitale et c’est gratuit: alors prenez vos baskets et allez respirer l’air frais lors d’une super randonnée! Retour en images!
DSC_5002
Howth, Irlande
DSC_4966
Howth, Irlande
DSC_4967
Howth, Irlande
DSC_4991
Howth, Irlande
  Comment aller à Howth depuis Dublin?
Vous pouvez prendre le train ou le bus. Pour ma part j’ai pris le train (DART pour être exacte, c’est le nom que leur donnent les Irlandais). Vous pouvez le prendre à la station Tara St. Station (près de Burgh Quay).
Prix: 2,5€
Temps: 26 minutes

 

logo 13

Mes bonnes adresses

DSC_4901
Oups!

Resto

Où manger?

Beshoff Bros | Où manger le meilleur Fish and Chips de Dublin? –  ~10/12 € par personne
Adresse: 5 Vernon Ave, Clontarf, Dublin, Irlande
C’est simple, servi en grande quantité et tellement délicieux…! Beshoff Bros est une chaîne de restaurants proposant le fameux plat Fish and Chips revisité de différentes façons! Impossible de manquer la façade du restaurant! Prenez le plat classique, vous ne serez pas déçu! Un vrai régal!

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25

Quand la nature reprend ses droits: le parc national d’Abisko

Love

La visite du parc national d’Abisko: mes impressions

Le parc national d’Abisko est un parc naturel situé dans le Nord de la Suède non loin de la frontière avec la Norvège et couvrant près de 80 km² de la vallée. Une bonne journée est largement suffisante pour visiter le parc! C’est un endroit paisible où il fait bon de se poser quelques jours avant de repartir sur les routes lors d’un interrail.
Le parc national d’Abisko, Suède

 

logo 10

Ce qu’il faut prévoir avant de partir

  • Une bonne paire de baskets!
  • Un bon appareil photo
  • Un pique nique et de l’eau
  • Et surtout…un super anti-moustiques!!

 

money

Budget

  • La Suède reste très très chère (étonnamment même les coins les plus reculés restent hors de prix, préparez vous donc mentalement! ;))
  • 1 euro = 10 SEK

cropped-balon-3.png

La visite du parc national d’Abisko en photos

 

Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède
Le parc national d’Abisko, Suède

logo 13

Mes bonnes adresses

hotel

Où dormir?

Abisko Guesthouse and Activities / 60€ la nuit
Adresse: Kalle Jons väg 5, 981 07 Abisko, Sweden
Une petite auberge de jeunesse sans prétention, et assez vétuste… (en même temps, il y a très peu de logements à Abisko). Le prix n’est pas donné. Le point positif: un bon spot pour rencontrer de nombreux backpackers des 4 coins du monde qui se baladent dans les pays du Nord. Un dernier petit conseil: n’oubliez pas de fermer les fenêtres si vous ne voulez pas être dévorés par les moustiques…
Si vous souhaitez continuer à suivre mon périple interrail en Europe du Nord, rendez-vous à la prochaine étape en Norvège: les Lofoten!

Capture d_écran 2017-12-30 à 20.09.25